Au terme de 141,4km de course entre Oyem (Gabon) et Ambam (Cameroun), l’Australien Brenton Jones (Delko Marseille) a remporté la 5e étape de la Tropicale Amissa Bongo.

Brenton Jones l’emporte, le 19 janvier 2018 à Ambam. © tropicaleamissabongo.com

 

Deuxième concrétisation personnelle pour Brenton Jones : déjà vainqueur, mardi, de la 2è étape (Ndendé-Fougamou), l’australien a de nouveau été fulgurant sur la 5è étape de la Tropicale Amissa Bongo, courue ce vendredi entre Oyem (nord du Gabon) et Ambam (Cameroun), sur une distance de 141 km.

Franchissant la ligne respectivement avant Youcef Reguigui (Sovac-Natura4Ever), Rinaldo Nocentini (Sporting Tavira, Portugal) et Zemenes Selemun (Érythrée), l’Australien de Delko Marseille KTM a réalisé un chrono de 03h18’48” avec 10 points de bonifications. Malgré ce doublé, Josep Areruya du Rwanda, vainqueur de la 4è étape (Ndjolé-Mitzic), conserve le leadership  de la compétition, vu qu’il a grignoté 2” de plus durant cette 5è étape l’ayant vu arriver arrivé 8è.

 «Aujourd’hui cette arrivée était vraiment difficile. Au pied de la montée, j’ai vu que Petit (Direct Energie) et Nocentini (Sporting Tavira) s’étaient bien placés à l’avant du peloton. Je ne connaissais pas l’arrivée mais je me doutais qu’elle était compliquée à gérer. Je me suis mis dans leur sillage, je me suis accroché pour ne pas perdre leur train et je les ai dépassés à 100 mètres de la ligne d’arrivée», a laissé entendre Brenton Jones,  le vainqueur récidiviste. L’avant-dernière étape de la Tropicale Amissa Bongo 2018 se déroule ce samedi entre Bitam et Oyem (107km).