Deux ans après ceux de Nzeng-Ayong et d’Owendo, le nouveau poste de réception-perception d’Okala a été inauguré, jeudi 19 octobre.

Le nouveau poste de réception-perception d’Okala. © Gabonreview

 

Après ceux de Nzeng-Ayong (Libreville) et d’Owendo en 2015, le poste de réception-perception d’Okala (Angondjé) a été inauguré, jeudi 19 octobre, par le ministre d’Etat en charge du Budget et des Comptes publics. Selon Sosthène Ossoungou Ndibangoye, le directeur général de la Comptabilité publique et du Trésor, la construction de ce poste entre dans le cadre d’une stratégie mise en place, il y a 3 ans, visant le déploiement des postes comptables de proximité dans la capitale et ses environs.

Scènes de l’inauguration, avec Jean-Fidèle Otandault (en haut), en compagnie de la SG du Budget et du DGCPT. © Gabonreview

«Il s’agit de la concrétisation, sur le terrain, d’une politique de maillage du territoire de nos activités, qui vise à rapprocher l’offre publique de ses bénéficiaires et usagers. […] Ce rapprochement permettra aux compatriotes de cette ville en expansion, et les populations environnantes, d’effectuer leurs opérations d’encaissement et de décaissement sans devoir s’éloigner de leur environnement immédiat», a expliqué le DGCPT, précisant que, «sur un prévisionnel de 4 trésors de proximité, 3 ont été réalisés». Il reste à réaliser celui de Melen.

Si l’inauguration du poste de réception-perception d’Okala a été suivie de l’installation de 4 responsables amenés à gérer la nouvelle structure, le ministre d’Etat en charge du Budget et des Comptes publics a saisi l’occasion pour prodiguer des conseils aux promus. Jean-Fidèle Otandault leur a, avant tout, rappelé la devise du Trésor public : «Probité-Sincérité-Disponibilité». «Ces mots ne doivent pas être pris à la légère», a mis en garde le membre du gouvernement, avant de poursuivre : «Vous avez prêté serment ce matin. La prestation de serment, c’est un engagement solennel à l’égard de l’Etat et de la société toute entière. […] Par ce serment, vous êtes désormais des garants, des gardiens de la bonne tenue de nos comptes publics.»

Jean-Fidèle Otandault a également rappelé aux responsables du nouveau poste de réception-perception d’Okala que leur prestation de serment s’est faite dans l’enceinte du palais de justice. Un choix qui n’est pas anodin, a indiqué le ministre d’Etat. «Le choix de ce site n’est pas fortuit, puisqu’il doit vous rappeler la contrepartie en termes de responsabilité, de probité, de déontologie, et bien entendu, les conséquences qui en découleraient si votre serment était violé.»

Construit par la société Entraco, le poste de réception-perception d’Okala assurera, outre le conseil financier, les services classiques d’un poste comptable à compétence générale de catégorie 2. C’est-à-dire : le recouvrement des recettes publiques, le paiement des dépenses pour le compte de l’Etat (salaires des fonctionnaires, pensions, etc.), ainsi que la tenue de la comptabilité. Dès janvier 2018, il assurera également la gestion financière et comptable de la commune d’Akanda, qui sera transférée par la Perception de l’aéroport international Léon Mba de Libreville.

Le Gabon compte à ce jour 9 trésoreries provinciales, une soixantaine d’agences comptables, 13 paieries, 7 recettes-perceptions et 33 perceptions.