La mairie de Libreville a lancé, le 14 mars, l’opération de pose des vignettes de l’année 2018 sur les véhicules de transport urbain, suburbain et de marchandises.

Le secrétaire général de Gabon Telecom Stessy Amiar procédant à la pose de la vignettes n°2 sur un taxi, le 14 mars 2018.©Gabonreview

 

Comme chaque année en pareille période, l’Hôtel de ville de Libreville a procédé au lancement de l’opération de pose des vignettes 2018 sur les taxis, taxis-bus et autres véhicules de transport suburbain et de marchandises. Lancée en partenariat avec Gabon Telecom, l’opération prévoit la pose totale de 7000 vignettes sur les taxis et taxis bus, 800 autres vignettes sur les véhicules de transport de marchandises. Et, 1000 vignettes pour les véhicules de transport suburbain (clandos).

Selon Christian Ngoua, 2e maire adjoint de la commune de Libreville, «en trois ans, près 170 100 vignettes ont déjà été fournies par Gabon Telecom et généré des recettes de 1,5 milliard de francs CFA». Noué en 2015, le partenariat prévoit la fourniture de vignettes, à titre gracieux, à la municipalité de Libreville par Gabon Telecom. L’opérateur de téléphonie offre également à la mairie une ligne budgétaire de 20 millions de francs CFA, destinée à la réalisation d’une action sociale en faveur des populations de la capitale.

Arborant armoiries de la ville de Libreville et logo de Gabon Telecom, les vignettes de l’année 2018, ont pour slogan «Libreville, la ville des technologies modernes». Pour le secrétaire général de Gabon Telecom, «ce slogan rappelle le caractère innovant des offres et produits que Gabon Telecom propose à sa clientèle, avec 80% couverture FTTH fibre optique à la maison ».

S’agissant de l’enveloppe de 20 millions allouée à l’Hôtel de ville, Stessy Amiar a affirmé qu’elle concrétise «la volonté de Gabon Télécom de demeurer un partenaire de choix et une entreprise engagée dans le bien-être des populations gabonaises».

Auteur : Jean-Thimothé Kanganga