La remise officielle du certificat d’aérodrome à l’Aéroport de Libreville (ADL) s’est effectuée ce 30 août 2018, à Libreville, en présence du président de la République, Ali Bongo Ondimba.

Ali Bongo posant avec les responsables de l’OACI, de l’ADL, de l’Anac et le ministre des Transports à la remise du Certificat de certification d’aérodromes à l’ADL. © Gabonreview

 

Après près de deux ans de processus de certification assorti de missions d’évaluation, de formations, l’Aéroport internationale Léon Mba de Libreville (ADL) a obtenu sa certification de l’OACI. La cérémonie de remise solennelle de ce certificat d’aérodrome s’est déroulée ce 20 août 2018 en présence du chef de l’Etat.

© Gabonreview

Selon le directeur général de l’Agence nationale de l’Aviation civile (Anac), Arthur Nkoumou Delaunay, «le processus de certification de l’aéroport international Libreville-Léon Mba s’est déroulé avec l’appui de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) à travers un projet de certification des aérodromes en Afrique occidentale et centrale lancé en août 2016». Ceci, a précisé le ministre des Transports, Justin Doudangoye, à la suite des audits universels ayant permis de déterminer les failles dans le secteur aérien.

Observateur au départ, les progrès réalisés par le Gabon lui ont permis d’intégrer ce projet la même année et de bénéficier de plusieurs missions d’assistance technique à Libreville. L’objectif poursuivi est de garantir la sécurité des aéronefs, des passagers et du fret, mais également de s’arrimer et d’adapter les infrastructures aux normes internationales et aux changements s’opérant et s’intensifiant dans l’environnement des aéroports.

«En notifiant la certification d’un aéroport international par voie d’information aéronautique, l’Etat déclare que l’aérodrome répond de manière satisfaisante à une importante norme de sécurité qui contribue à la réduction et à l’atténuation des risques pour la sécurité du transport aérien», a déclaré le directeur régional de l’OACI, Mam Sait Jallow.

La remise de ce certificat se fait à quelques semaines de la fin de la concession de l’ADL à l’ADL-SA. Une société qui, selon son directeur général, Daniel Lefebvre, a investi plus de 31 milliards de francs CFA sur fonds propre en 30 ans, et a enregistré plus de 21 millions de passagers.