Le vol inaugural de la compagnie aérienne Kenya Airways desservant la ligne Nairobi-Libreville s’est effectué le 29 octobre 2018, marquant le retour de ce transporteur au Gabon.

Cinq ans après son départ de Libreville, Kenya Airways a marqué ce 29 octobre 2018 son grand retour dans la capitale gabonaise. © Gabonreview

 

© Gabonreview

Cinq ans après son départ de Libreville, Kenya Airways marque son grand retour dans la capitale gabonaise. Ce 29 octobre 2018, à 12 heures et une dizaine de minutes, l’avion de la compagnie kényane a foulé le tarmac de l’aéroport internationale Léon Mba, avec ses premiers passagers à destination du Gabon.

«C’est une grande fierté de revoir Kenya Airways fouler de nouveau le sol gabonais. Nous étions partis, mais là c’est le grand retour. Une très grande joie pour la compagnie, mais aussi un grand honneur», a déclaré Patricia Kra-Aka, la directrice des régions Afrique de l’Ouest et du Centre, assurant que l’ambition de ce transporteur est d’apporter sa pierre à l’édification du pays. «Nous voulons impacter l’Afrique avec le développement de notre compagnie», a-t-elle précisé.

En desservant la capitale gabonaise, il s’agit du prolongement des services de Kenya Airways vers Yaoundé au Cameroun. La ligne sera opérée cinq fois par semaine : les lundis, mardis, jeudis, vendredis et samedis. Elle le sera avec une flotte alternée d’Embraer E190 et de Boeing B737-800.

Pour Patricia Kra-Aka, cinq vols par semaine, «c’est la possibilité de relier Yaoundé à Libreville et ça permettra aux commerçants, aux hommes d’affaires, aux agences de pouvoir mieux couvrir le reste de l’Afrique». «Nous desservons l’Afrique de façons vaste. Nous avons 46 destinations en Afrique et au départ du Gabon, ce sera 46 destinations», a assuré le directrice Afrique de l’Ouest et du Centre.

«L’arrivée de Kenya Airways matérialise la certification de l’aéroport Léon Mba, mais aussi la diplomatie agissante du président de la République. Parce que nous aurons l’une des plus grandes compagnies aériennes du continent qui revient sur le territoire gabonais et qui va bénéficier de la 5e liberté. Il y aura donc la possibilité, à partir du territoire gabonais d’emmener les clients dans les pays de la sous régions et surtout de renforcer la compétitivité de notre aéroport», a déclaré Léandre Ntsagui, le directeur de cabinet du ministre des Transports et de la Logistique.

Kenya Airways dessert l’Europe, le Moyen-Orient et l’Asie, et depuis hier, New York en plus de l’Afrique où elle compte 46 destinations.