Le club allemand a déploré l’attitude de l’international gabonais, transféré à Arsenal contre un chèque de près de 42 milliards de francs CFA. Pierre-Emerick Aubameyang a notamment précipité son départ en entrant en conflit avec les dirigeants de Dortmund (D1 allemande).

© video.skysports.com

 

Transféré de Dortmund (D1 allemande) à Arsenal (D1 anglaise) dans les dernières heures du mercato hivernal, Pierre-Emerick Aubameyang est très critiqué au sein de son ancien club. En Allemagne, l’on déplore notamment l’attitude de l’attaquant qui a clairement mis la pression sur le club pour précipiter son départ en Angleterre. Une attitude décriée par le directeur général de Dortmund.

«Il nous a clairement dit qu’il voulait rester cette saison, en particulier après le départ de Dembélé (à Barcelone, ndlr). Mais il a aussi réagi en croyant que nous devions lui être reconnaissants car en 2016, quand Hummels, Gündogan et Mkhitaryan sont partis, il a dit non à une offre lucrative et l’a fait savoir au BVB. En 2016, il aurait été difficile de faire face à un exode d’Aubameyang», a confié Hans-Joachim Watzke, dans les colonnes du journal allemand Faz.

«Ce sentiment résonne toujours en nous actuellement. C’est l’une des raisons pour laquelle nous avons fait cela à la fin. Mais surtout car nous avons senti que cela ne serait jamais bien avec Auba durant la deuxième partie de la saison. Cela ne se passerait pas bien avec les supporters, avec l’équipe», a poursuivi le manager de Dortmund.

Une attitude ayant clairement eu des répercussions sur les résultats de l’équipe. Ce que n’a d’ailleurs pas apprécié Ilkay Gündogan, ancien coéquipier de Pierre-Emerick Aubameyang à Dortmund. «Cette situation n’était certainement pas favorable aux bonnes performances de l’équipe», a expliqué l’actuel joueur de Manchester City.

«En tant que joueur, quand vous vivez ça, et si vous lisez des choses négatives tous les jours dans les journaux, c’est un fardeau. Je ne sais pas si j’aurais pu faire comme Aubameyang», a conclu le milieu de terrain. Vivement les retrouvailles en championnat entre les deux anciens coéquipiers.