A l’initiative de l’Association des jeunes volontaires (Ajev), le 1er arrondissement de Libreville a vibré, deux semaines durant, au rythme du tournoi de football Air Force One.

Phase de jeu de la finale du tournoi Air Force One, le 25 août 2018 à Alibandeng (Libreville). © Gabonreview

 

Orphée Hulrich Essabé face à la presse. Et, photo de famille entre les équipes finalistes et les organisateurs du tournoi. © Gabonreview

Organisé par l’Association des jeunes volontaires (Ajev), le tournoi Air Force One a connu son épilogue le 25 août à Alibandeng, dans le 1er arrondissement de Libreville. Visant à occuper sainement les jeunes de cet arrondissement en cette période de vacances, le tournoi a été remporté par l’équipe d’Alibandeng qui a disposé de celle d’Ambowé par 2-0.

A l’issue de cette compétition de deux semaines ayant réuni 15 équipes, le coordinateur général d’Air Force One s’est dit satisfait. «Nous voulions faire passer un message fort autour de la cohésion sociale. Nous avons réuni la jeunesse autour du ballon rond, loin des fléaux minant la société actuellement : la consommation des drogues et alcool, le banditisme en tout genre, etc.», a affirmé Orphée Hulrich Essabé.

Pour lui, les objectifs ont clairement été atteints, «notamment le fait d’avoir mobilisé les jeunes deux semaines durant. 15 équipes ont pris part à ce rendez-vous, les jeunes ont été mobilisés, le message a été véhiculé : nous sommes très satisfaits», s’est réjoui le coordinateur général d’Air Force One, invitant par ailleurs les jeunes du 1er arrondissement de Libreville à se mobiliser lors de la 2e édition, les prochaines grandes vacances.

Pour cette première édition du tournoi Ajev-Air Force One, le vainqueur a empoché une enveloppe de 500 000 francs CFA. Le finaliste malheureux a reçu 300 000 francs, tandis que le vainqueur de la petite finale a encaissé 150 000 francs. «Ce n’est pas grand-chose, mais c’est pour encourager la jeunesse et aider cette dernière à préparer tant bien que mal la prochaine rentrée scolaire», a souligné Orphée Hulrich Essabé.

Les jeunes du 1er arrondissement de Libreville ont remercié l’Ajev pour l’organisation de cette fête du ballon rond. «Ce tournoi a été très riche pour nous», a déclaré le représentant des jeunes du 1er arrondissement. «Pendant ce tournoi, plusieurs jeunes de notre arrondissement ont pu réellement prendre conscience du potentiel qui réside en eux et pourront, on l’espère, le capitaliser pour leur développement personnel et notre pays», a indiqué Liu Oswaldo Nzamba.

Le tournoi Air Force One s’est achevé par un concert axé notamment sur la sensibilisation des jeunes sur les dangers de la consommation des drogues. «Au-delà de l’Ajev, nous sommes à la tête d’une association (Jeunesse gabonaise sans drogue, ndlr) luttant contre les drogues et autres fléaux minant la société actuellement. Ce concert vise à sensibiliser et édifier la jeunesse, afin qu’elle demeure sur la bonne voie pendant la période de vacances», a conclu Orphée Hulrich Essabé.