Les activités du Club Tourisme de Libreville (CTL) ont été lancées le 12 juin à Libreville. Cette association se veut être une plateforme d’échanges et une force de proposition et de dialogue, notamment, pour l’ensemble des acteurs du tourisme au Gabon.

Daniel Lefebvre présentant le Club Tourisme de Libreville, le 12 juin 2018 à
Libreville. © Gabonreview

 

Afin de faire le lien entre les filières du tourisme, promouvoir le partage, fédérer les métiers et acteurs de ce secteur d’activité, l’association Club Tourisme de Libreville (CTL) a lancé ses activités, le 12 juin à Libreville. «Ce club a pour vocation de réunir l’ensemble des professionnels du tourisme dans les secteurs : l’hôtellerie, la restauration, le transport, etc. Tous ces professionnels ont besoin de se parler, de se connaître», a confié le président de l’association.

Selon Daniel Lefebvre, le CTL est une plateforme d’échanges et une force de proposition et de dialogue. Le club devrait se réunir au moins une fois tous les deux mois. «L’idée de ce club est de parler de sujets nous concernant tous, qui peuvent avoir un lien avec le développement du tourisme au Gabon, de voir les problèmes et essayer de les résoudre ensemble. C’est aussi un lien avec l’Etat, très intéressé par le secteur du tourisme, créateur de richesses et d’emplois», a-t-il souligné.

Jaume Ferrer et, Lee White pendant son exposé. Et, vue de l’assistance. ©
Gabonreview

Une plateforme d’autant plus importante que la synergie des compétences et des métiers est de mise dans le développement du tourisme, par ailleurs souhaité par les autorités gabonaises. «Dans n’importe quelle destination dans le monde, il existe des clubs tourisme. Car nous ne pouvons pas nous développer seul dans ce secteur. Par exemple, un hôtel ne peut ne pas proposer autre chose à ses clients que ses services traditionnels. Il faut des activités annexes. Nous croyons beaucoup en cette force de dialogue pour que, une fois ensemble, nous développions un segment de marché», a affirmé Daniel Lefebvre.

Deux exposés ont été présentés au cours du lancement des activités du CTL. Directeur général de l’Agence nationale des parcs nationaux (ANPN), Lee White a exposé sur «Les parcs nationaux, un atout pour la croissance de la fréquentation touristique au Gabon». Portant sur «La filière tourisme : une priorité du Plan de relance de l’économie (PRE)», le second exposé a été présenté par Jaume Ferrer, conseil spécial du coordonnateur général du Bureau de coordination du Plan stratégique Gabon Emergent (BCPSGE).

Ce dernier a notamment fait ressortir des statistiques en constante évolution en matière de tourisme au Gabon. En 2016, le pays a accueilli 70 000 touristes contre 30 000 en 2010. «Et les perspectives sont de 100 000 touristes en 2020, dont 60% pour les affaires», a confié Jaume Ferrer. Autant d’éléments confortant le bureau du CTL, qui entend étendre son champ d’action. «Nous allons commencer par Libreville. Mais une fois que les choses seront structurées ici, nous allons nous étendre dans le Gabon. C’est un peu l’ambition du club», a conclu Daniel Lefebvre.