Sur les neuf premiers mois de l’année 2017, la filiale gabonaise du Groupe pétrolier Total a enregistré un chiffre d’affaires de 681 millions de dollars, soit une hausse de 25% par rapport aux neuf premiers mois de 2016.

Le siège social de Total Gabon à Libreville. © Gabonreview / EH4YA0

 

De 546 millions de dollars en 2016, le chiffre d’affaires de Total Gabon est passé à 681 millions de dollars au terme des neuf premiers mois de l’année 2017, soit une hausse de 25%. La compagnie pétrolière justifie ce résultat par «la hausse du prix de vente des qualités de brut commercialisées (+11,7 dollars par baril soit +155 millions de dollars), partiellement compensée par la baisse des volumes vendus sur la période, liée au programme d’enlèvements (-180 kb soit -8 M$), et celle des prestations fournies aux tiers (-12 M$)».

Avec une capacité d’autofinancement globale de 293 millions de dollars, ayant été multipliée par trois par rapport aux neuf premiers mois de 2016, le résultat net de la filiale gabonaise du Groupe Total s’établit à 21 millions de dollars. Total Gabon apprécie une «forte amélioration par rapport aux neuf premiers mois de 2016 (-1 M$), principalement grâce à la hausse des prix du pétrole et au programme de réduction des coûts mis en œuvre par la Société».

La part de production de pétrole brut (opérée et non opérée) liée aux participations de Total Gabon est en baisse de 4%, en raison principalement d’une augmentation de la teneur en eau de la production et de la présence de dépôts de sulfates dans certains puits sur Anguille. Cette baisse est également due en partie par le déclin naturel du socle, partiellement compensée par une meilleure disponibilité des installations, et l’apport de l’acquisition d’une participation additionnelle de 50% dans le permis de Baudroie-Mérou en juin 2017.