Un an après le lancement de la 4G, l’opérateur de téléphonie a tenu à marquer le coup, en annonçant une nouvelle innovation.

Cliché familial avec les journalistes (trois d’entre eux ont bénéficié de smartphones par tirage au sort). © Gabonreview

Cliché familial avec les journalistes (trois d’entre eux ont bénéficié de smartphones par tirage au sort). © Gabonreview

 

Abderrahim Koumaa (centre) et ses collaborateurs, le 18 novembre 2015. © Gabonreview

Abderrahim Koumaa (centre) et ses collaborateurs, le 18 novembre 2015. © Gabonreview

«Gabon Telecom tient à sa position de leader du marché, tous segments confondus», a déclaré, le 18 novembre 2015, Abderrahim Koumaa, à la faveur d’une conférence de presse, organisée dans le cadre de la célébration du premier anniversaire du lancement de la technologie 4G. Et pour conserver son rang, en dépit du contexte économique plutôt morose, l’opérateur de téléphonie a décidé de marquer le coup, en lançant une «Grande tombola 4G», qui permettra à ses abonnés de gagner un véhicule grand luxe, une somme de 10 millions de francs et plusieurs dizaines de smartphones compatibles. Surtout, le directeur général de Gabon Telecom a annoncé le lancement de la 4G+, «la toute dernière évolution des normes de téléphonie mobile, qui proposera un débit trois fois supérieur à celui de la 4G, allant jusqu’à 233Mbps, qui permet une expérience de téléchargement plus riche». Si Gabon Telecom a dit être parmi les pionniers de cette technologie en Afrique, l’on indique toutefois qu’elle est encore en phase de test, et qu’aucune date précise n’a été donnée, au regard des difficultés dans la connexion au réseau 4G. «Cette nouvelle innovation et cette tombola, que nous annonçons, visent à remercier notre clientèle, qui fait vivre nos différents services et nous donne raison d’avoir investi et permis au Gabon de réaliser un bond technologique, alors que les autorités œuvrent sans cesse à la réduction de la fracture numérique», a justifié le directeur général de Gabon Telecom.

Alors que de nombreux abonnés se plaignent d’une couverture 3G/4G encore peu conséquente, qui ne touche pas toutes les localités du pays, Gabon Telecom a annoncé l’avoir étendue. «Au lancement, l’offre 3G/4G ne concernait que sept localités. Aujourd’hui, ce service internet couvre 21 localités, villes principales et secondaires des neuf provinces», a fait savoir Abderrahim Koumaa, selon qui, «le maillage des localités se poursuit actuellement, en vue de servir le maximum d’habitants sur le territoire national». Au sujet de la qualité de l’offre, l’opérateur de téléphonie a reconnu que quelques difficultés peuvent subvenir en raison des intempéries, tout en indiquant que la qualité des téléphones des abonnés, dont certains ne sont pas toujours homologués par l’Agence de régulation des communications électroniques et de la poste (Arcep), sont également pour beaucoup dans la mauvaise connexion au réseau. A l’occasion du premier anniversaire de la 4G, Gabon Telecom, dit avoir pris en compte les remarques et promet une 4G+ performante, décrite comme un outil du développement des entreprises et de l’économie. Gageons que ça marche.