Réunies le 12 juin à Yaoundé au Cameroun, les autorités de régulation de la téléphonie mobile du Cameroun et du Gabon ont émis le vœu de revoir à la baisse les tarifs de Roaming international applicables sur leurs territoires respectifs.

© D.R.

 

Le Cameroun et le Gabon souhaitent revoir à la baisse les tarifs de Roaming applicables sur leurs territoires respectifs. C’est l’une des résolutions adoptées le 9 juin à Yaoundé, par les responsables de l’Agence de régulation des Télécommunications (Art) du Cameroun et ceux de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) du Gabon, relève Cameroun Tribune.

Pour le président de l’Arcep, Lin Mombo, le «Roaming reste encore trop cher en Afrique, du fait que pour un appel émis en Roaming entre deux pays africain, le signal devra d’abord transiter vers un pays européen, ce qui entraîne des coûts supplémentaires».

«L’application de la réduction des tarifs du Roaming ne devrait plus tarder. D’autant que dans le cadre de l’Alliance Smart Africa, à la quelle a adhéré le Cameroun il y a quelques semaines, figure l’installation de lignes directes entre les Etats africains. Et le Gabon se positionne en premier», relève Cameroun tribune.

A en croire le président de l’Arcep, les appels ne transiteront plus par l’extérieur dans un avenir très proche, ce qui induira une baisse des tarifs de Roaming. Selon Lin Mombo, «le coût du Roaming sera le coût local de la communication du pays et seul l’appel émis sera facturé».

Auteur : Jean-Thimothé Kanganga