Réagissant aux commentaires faits par certains médias et ceux des internautes au sujet de la suspension pour 12 mois de France 2 au Gabon, le Porte-parole du gouvernement assure dans le communiqué ci-après que cette sanction prise par la Hac n’entache en rien les relations entre le Gabon et la France.

Guy-Bertrand Mapangou, Porte-parole du gouvernement. © Gabonreview

 

COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT DE LA REPUBLIQUE

 Le 22 août 2018, la Haute Autorité de la Communication (HAC) a annoncé la suspension de trois médias nationaux et étrangers, dont la chaîne publique française, France 2. Cette décision a été prise par la HAC dans le cadre de ses missions sans aucune saisine ni interférence du Gouvernement. Le Gouvernement de la République, respectueux du principe de la séparation des pouvoirs, prend acte de cette décision.

Le Gouvernement rappelle que, depuis 1990, le pluralisme d’opinions, est un constituant de notre démocratie. Aussi, le Gouvernement œuvre-t-il constamment à la consolidation des Institutions indépendantes capables d’assurer le respect de ce principe cardinal en matière des droits humains, dont la France est le berceau.

A ce titre, le Gouvernement exprime son étonnement devant la confusion tendancieusement entretenue par certains médias et sur les réseaux sociaux, consistant à faire croire qu’il y aurait un différend entre les Gouvernements Gabonais et Français. Il n’en est rien.

Le Gouvernement gabonais, tient à rassurer les peuples gabonais et français de l’excellence de ses relations avec le Gouvernement Français et de sa volonté de préserver les liens séculiers et historiques qui unissent nos deux pays.

Par ailleurs, le Gouvernement Gabonais met en garde les auteurs de ces manipulations dont l’objectif est de porter atteinte aux relations entre le Gabon et la France, de manière à nuire aux intérêts du Gabon et à anéantir les efforts inlassables déployés par le Président de la République, S.E. Ali BONGO ONDIMBA, et son Gouvernement pour le bien-être du peuple Gabonais.

Enfin, le Gouvernement Gabonais appelle à la vigilance, l’apaisement, la retenue et au respect des Principes Républicains, qui fondent la démocratie et garantissent notamment l’égalité de tous devant la loi.

Guy Bertrand Mapangou, Ministre d’Etat, Ministre de la Communication et de l’EconomienNumérique, Porte-parole du gouvernement