Prévue le 24 février au Maroc, la Supercoupe africaine de football entre le Wac de Casablanca et le TP Mazembe servira de test à l’assistance vidéo. L’accord de mise en service de cette technologie a été donné le 19 février par le Conseil international du football association (Ifab) et la Fédération internationale de football association (Fifa).

Image illustrative de l’assistance vidéo.lequipe.fr

 

C’est acté ! L’assistance vidéo des rencontres de football arrive enfin en Afrique. Le feu vert de sa mise en service a été donné le 19 février par le Conseil international du football association (Ifab) et la Fédération internationale de football association (Fifa).

Entendue depuis plusieurs années, la technologie sera enfin expérimentée lors de la finale aller de la Supercoupe qui opposera le 24 février à Casablanca, le WAC Casablanca, tenant de la Ligue des Champions, au TP Mazembe, vainqueur de la Coupe de la Confédération.

Selon un communiqué de la Confédération africaine de football (Caf), la décision de mise en service de l’assistance vidéo «fait suite aux résultats satisfaisants obtenus avec les simulations hors ligne effectuées durant le Championnat d’Afrique des nations(Chan) Total Maroc 2018, sous la supervision d’experts de la Fifa».

Au cours du (Chan), relève le communiqué, «les officiels de match ont suivi des séances d’entraînement rigoureuses, théoriques et pratiques, pour se familiariser avec la technologie qui a été décrite comme un outil d’appui déterminant dans la prise des décisions par les arbitres durant les matches de football».

Prévue au stade Mohamed V de Casablanca, la rencontre entre le Wac de Casablanca et le TP Mazembe sera officiée par le Zambien Janny Sikazwe. Il sera assisté par l’Angolais Jerson Emiliano et le Sud-Africain Zakhele Thusi Siwela.

Auteur : Jean-Thimothé Kanganga