À la faveur d’une déclaration faite le 25 octobre, Patricia Taye, membre du Centre des libéraux réformateurs (CLR), a démenti la rumeur l’accusant de soutenir Alexandre Barro chambrier au second tour des législatives prévu le 27 octobre.

Le membre du Centre de Libéraux réformateurs (CLR), Patricia Taye Zodi (au centre). © D.R.

 

Accusée par une rumeur relayée sur les réseaux sociaux de soutenir Alexandre Barro Chambrier, pour le second tour des élections législatives sur le 1er siège du 4e arrondissement de Libreville, Patricia Taye a démenti l’information le 25 octobre.

«C’est une fausse information. Il n’en est rien ! Je suis membre du Centre des libéraux réformateurs (CLR). Nous appartenons à la majorité pour l’émergence. Donc je soutiens le candidat du Parti démocratique gabonais», a déclaré la ministre déléguée à l’Agriculture.

Tout part d’un article publié le 24 octobre par Gabonnews, appuyé par une vidéo dans laquelle Patricia Taye échange sur le second tour du scrutin avec Barro Chambrier, candidat du Rassemblement héritage et modernité (RHM).

Pour Patricia Taye, la vidéo a été sortie de son contexte. A en croire la candidate du CLR, Barro Chambrier a entrepris le porte-à-porte le 24 octobre pour convaincre les électeurs. Arrivé à son quartier général, il a souhaité la rencontrer en qualité de «petite sœur». Ne voulant pas susciter des soupçons, elle l’a reçu au portail.

«Au cours de nos échanges, il a sollicité mon soutien. J’ai catégoriquement refusé. Je lui ai dit qu’il est temps de laisser la place aux jeunes. En aucun moment je lui ai apporté mon soutien», a affirmé le membre du gouvernement.

Elle estime qu’elle ne peut pas soutenir le candidat d’un parti dont elle combat la doctrine. «Je ne peux pas soutenir Barro Chambrier dont je combats la politique depuis 2006. Il a basé sa politique sur l’injure, la calomnie. Il monte les enfants du 4e arrondissement les uns contre les autres».

Candidat du CLR aux législatives sur le 1er siège du quatrième arrondissement, Patricia Taye est arrivée en troisième position. Pour le second tour, elle affirme soutenir le candidat du PDG, Severin Pierre Ndong Ekomie, qui sera opposé à Alexandre Barro Chambrier, le candidat du tendem Rassemblement héritage et modernité-Union nationle.

Auteur : Jean-Thimothé Kanganga