Le chef de l’Etat gabonais prendra part au sommet sur les forêts du Bassin du Congo, prévu le 25 avril à Brazzaville.

Le chef de l’Etat Ali Bongo recevant l’invitation des mains du ministre des Affaires étrangères du Congo Jean-Claude Ngakosso, le 11 avril 2018 à Libreville. © Les Echos du Congo Brazzaville

 

Le chef de l’Etat gabonais Ali bongo a reçu, le 11 avril à Libreville, une invitation de son homologue congolais Denis Sassou Nguesso à prendre part au sommet sur les forêts du Bassin du Congo, prévu le 25 avril à Brazzaville. Un message transmis par le ministre congolais des Affaires étrangères.

Selon Jean Claude Ngakosso, le sommet portera sur «la problématique de la préservation de l’environnement des forêts du Bassin du Congo». Pour le ministre congolais des Affaires étrangères, le sommet devrait vraisemblablement déboucher sur «l’adoption d’une position consensuelle des chefs d’Etat de la sous-région sur la question». Au cours du sommet de Brazzaville, il sera également abordé «la question des tourbières».

À Brazzaville Ali Bongo interviendra en qualité du président du Comité des chefs d’Etat et de gouvernements africains sur les changements climatiques (CAHOSCC). «Une intervention très attendue», a déclaré Jean Claude Ngakosso.

Auteur : Jean-Thimothé Kanganga