Le nouveau directeur général a officiellement été installé par le ministre du Pétrole et des hydrocarbures. Son principal challenge : maintenir la Sogara au rang de fleuron de la réussite industrielle du Gabon.

Le nouveau DG de la Sogara a officiellement pris ses fonctions. © D.R.

 

L’ancien ministre délégué à l’Economie, Noël Mboumba, a été officiellement installé dans ses nouvelles fonctions de directeur général de la Société gabonaise de raffinage (Sogara), le 13 novembre à Port-Gentil, par Pascal Houangni Ambourouet, le ministre du Pétrole et des hydrocarbures.

Un moment de la cérémonie d’installation.© D.R.

Quatre axes d’orientation contenus dans le nouveau plan de redéploiement stratégique de la société doivent guider l’action du promu, a indiqué le ministre du Pétrole et des hydrocarbures.

Il s’agit de mettre en place une équipe d’intégration capable d’arrimer la société aux standards internationaux les plus efficaces ; définir des mesures organisationnelles nécessaires à travers un contrat de performance, pour hisser la Sogara au rang de leader des raffineries en Afrique centrale ; former les agents conformément aux standards internationaux et réussir l’intégration du biocarburant.

Dans un contexte de volatilité des cours du pétrole, le nouveau DG a conscience du défi à relever. Continuer ou faire mieux que son prédécesseur qui a contribué à pulvériser quatre records de production, en 8 ans, dont le mythique million de tonnes traité en 2016.

Pour cela, Noël Mboumba veut s’affranchir des guerres de clocher. «Je suis le DG de la Sogara et non celui d’une communauté particulière ou d’un groupe d’intérêt», a-t-il assuré.

Auteur : Alain Mouanda