La 46e réunion ministérielle du Comité consultatif permanent des Nations unies chargé des questions de sécurité en Afrique centrale (UNSAC) se tient du 29 mai au 1er juin 2018 à Brazzaville au Congo.

La 45e réunion ministérielle du Comité consultatif permanent des Nations unies chargé des questions de sécurité en Afrique centrale (UNSAC) en 2017 à Kigali au Rwanda. © D.R.

 

Les experts de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) en charge de la sécurité évaluent du 29 au 31 mai 2018 à Brazzaville, au Congo, les progrès réalisés par les États de la sous-région pour l’instauration de la paix et la stabilité des institutions, la consolidation de la démocratie et l’intégration régionale.

Les questions liées à la lutte contre les violences armées et le terrorisme en Afrique centrale, y compris l’insécurité et la situation humanitaire causée par le groupe terroriste Boko Haram dans le bassin du lac Tchad, feront également l’objet d’une attention particulière.

Plusieurs autres dossiers cruciaux seront au cœur des discussions. Il s’agit notamment du mercenariat et le crime transnational organisé, les trafics illicites transfrontaliers favorisés par la porosité des frontières, la prolifération des armes légères et de petit calibre, la piraterie maritime dans le Golfe de Guinée.

Au terme de cette rencontre des experts, les ministres des Affaires étrangères et autres chefs de délégation comprenant généralement des représentants des ministères en charge de la Sécurité, de l’Intérieur, de l’Immigration ou de la Défense, se réuniront le 1er juin prochain en session ministérielle. Au cours de celle-ci, ils intégreront un huis-clos sur la situation en Guinée équatoriale, relative au coup d’Etat manqué.