En partenariat avec le ministère des Transports, la Fédération gabonaise des sociétés d’assurances (Fegasa) organise, du 15 au 30 août 2018, une campagne de sensibilisation au profit des usagers de la route. Thème : «au volant soyons prudents parce qu’on ne vit pas deux fois».

Le président de la Fegasa, Andrew Gwodock, sensibilisant un chauffeur de transporteur en commun. © Gabonreview

 

Quinze jours pour éduquer et sensibiliser sur les dangers de la route (la vitesse, les défauts mécaniques, le téléphone au volant ou encore l’alcool), tel est l’engagement pris par la Fédération gabonaise des sociétés d’assurances et le ministère des Transports et de la Logistique, le 15 août dernier, au quartier PK8 au lieu dit «Marché banane».

Campagne de sensibilisation sur les dangers de la route, du 15 au 30 août 2018. © Gabonreview

À travers cette campagne d’interpellation sur le thème «au volant soyons prudents parce qu’on ne vit pas deux fois», il s’agit pour ces deux acteurs du domaine des transports et des assurances de parvenir à sensibiliser le maximum d’automobilistes sur les dommages induits par les accidents, tant humains que matériels et économiques, vu que la cause principale des accidents est le facteur humain, mais aussi réduire la gravité et la fréquence des sinistres sur les «routes gabonaises».

L’opération consistera notamment en la distribution, aux usagers de la route, de dépliants comprenant des orientations sur les bonnes règles de conduite mais aussi les conséquences induites par l’excès de vitesse, les dangereuses manœuvres, le non-respect de la distance de sécurité ou encore l’usage du téléphone portable.

«La route ne tue pas, ce sont nos comportements irresponsables qui permettent malheureusement à certains d’entre nous, des amis des parents proches, de perdre la vie sur les routes du Gabon. Le téléphone au volant fait partie des causes principales de la dangerosité de nos routes et cela réduit concomitamment les ressources disponibles pour développer notre pays», a indiqué le président de la Fegasa, Andrew Gwodock, invitant les usagers à la responsabilité, gage selon lui d’une «réduction des drames routiers».

Le top de cette campagne de proximité a été donné en présence du directeur de cabinet du ministre des Transports et de la Logistique, Sylvestre Makanga, et du directeur général de la sécurité routière, Aloïse Bekale Ntoutoume, du président du Syndicat libre des transporteurs terrestres du Gabon (Syltteg), Robert Menie.