En partenariat avec l’Organisation maritime internationale (OMI), des agents de la Marine marchande gabonaise sont en atelier de renforcement de capacités depuis lundi à Libreville, dans le but d’améliorer la sécurité maritime dans le pays.

© republicoftogo.com

 

Prévu s’achever le 31 août prochain, un atelier de formation et de renforcement de capacités s’est ouvert lundi à Libreville, à l’initiative de la direction de la Marine marchande. Organisé en partenariat avec l’OMI, il vise à améliorer la sécurité maritime au Gabon.

«Cet atelier est technique, précise Babacar Diop, Expert-Consultant OMI. Il vise à fournir à tous les agents de l’administration gabonaise concernée par la sécurité maritime et la protection de l’environnement maritime des informations sur les différentes obligations et devoirs de l’Etat du Pavillon, conformément à la Convention des Nations unies sur le droit de la mer. Il vise en effet à améliorer la capacité des agents responsables de la mise en œuvre efficace des normes internationales et nationales en matière de sécurité, de prévention de la pollution et de sureté maritime.»

Tout au long de cette formation, ajoute Sylvestre Makanga, directeur de cabinet du ministre des Transports et de la Logistique, les participants seront notamment édifiés sur la sécurité des navires battant pavillon gabonais, les procédures de contrôle des titres de sécurité, titres de navigation et le commandement. Le but, indique-t-il, est d’«encourager notre pays à devenir un modèle dans l’appréhension et l’application des instruments pertinents de l’OMI».

Au terme de ces cinq jours de travaux, Babacar Diop l’assure : «les participants seront en mesure de se familiariser avec l’OMI mais également de développer une parfaite conscience de la nécessité pour l’Etat de réguler et de règlementer la sécurité des navires non-convention et comprendre les différentes tâches contribuant à la mise en œuvre intégrale des règles et règlementations applicables».