Invoquant simplement des «raisons personnelles», Mamadou Oumar s’est retiré de la course à la présidence de la Fédération gabonaise de football (Fegafoot), dont le renouvèlement du comité exécutif est prévu le 31 mars à Lambaréné.

Mamadou Oumar, s’est retiré de la course. © Facebook.com/oumar.mamadou

 

Premier candidat déclaré à la course de la présidence de la Fédération gabonaise de football (Fegafoot), Mamadou Oumar s’est finalement rétracté. «Je vous confirme mon intention de ne plus briguer la présidence de la Fegafoot», a confié l’ancien vice-président de la Fegafoot sous l’ère Engandzas, dans le quotidien L’Union du 16 mars. Une information confirmant la rumeur circulant depuis deux-trois jours sur les réseaux sociaux.

Sans réelle explication sur son choix, l’ancien candidat a simplement affirmé que cette décision découle de «raisons personnelles». Toutefois, a souligné Mamadou Oumar : «Pour l’instant, je me contente de me mettre en retrait. Je verrai ce qui va arriver dans les prochains jours.» Une manière de dire qu’un ralliement à un ordre du jour n’est pas (encore ?) à l’ordre du jour, contrairement à ce qui se dit sur les réseaux sociaux.

A l’annonce de sa candidature, début février, l’ancien vice-président proposait un plan d’actions axé sur «une autre offre pour le renouveau de notre football». Avec son retrait de la course, ne sont plus en lice, pour le moment, que Bosco Alaba Fall, François Binet, Jérôme Efong Zolo, Blanchard Andoume et Pierre Alain Mounguengui.

La fin du délai de dépôts des dossiers des candidatures est fixée au 19 mars prochain. Le scrutin, quant à lui, est prévu pour le 31 mars à Lambaréné.