A l’invitation de la Caisse nationale d’assurance maladie et  de garantie sociale, (CNAMGS), en partenariat avec le Centre hospitalier universitaire de Libreville(CHUL), le docteur Eric Jacob Beniziri effectue du 8 au 12 mai, des consultations et interventions chirurgicales sur des patients atteints de pathologies urologiques.

Le docteur Eric Jacob Beniziri consultant un patient, Libreville le 8 mai 2017. © Gabonreview

 

Les patients atteints des pathologies urologiques seront consultés et traités, du 8 au 12, au Centre hospitalier de Libreville par Eric Jacob Beniziri, chirurgien urologue du Centre d’Urologie et d’Andrologie de Nice, en France.

Quatre jours durant, Eric Jacob Beniziri, et les urologues gabonais, consulteront et procéderont aux interventions chirurgicales sur des patients atteints de pathologies urologiques, telles que la maladie du rein et de la prostate, les calculs, les malformations et les cancers.

L’activité consistera spécifiquement à «traiter des patients atteints des pathologies affectant des structures qui fabriquent l’urine et de tous les conduits qui vont amener l’urine de lieu de fabrication c’est à dire le rein vers l’extérieur en passant par les la vessie et l’urètre», a détaillé Eric Jacob Beniziri.

Parmi ces pathologies, l’on retrouve entre autres, la prostatite. Pour ce cas spécifique «le patient peuvent présenter trois choses au niveau de la glande prostatite ; soit un problème inflammatoire, infectieuses soit un problème cancéreux. Les traitements à prescrire au patient varient en fonction de chaque patient», a précisé Eric Jacob Beniziri.

Selon un représentant de la CNAMGS, la particularité de ces journées est qu’elles se déroulent pour la première fois au CHUL, la plus grande structure hospitalière du Gabon ; où la demande des consultations et interventions en urologie devenait grandissantes. «L’objectif est de limiter les évacuations sanitaires des patients  à l’étranger et d’opérer le transfert des compétences aux urologues gabonais », a-t-il expliqué.

Auteur : Jean-Thimothé Kanganga