Poursuivant les objectifs de l’autonomisation des femmes par la promotion d’une croissance partagée et le plein emploi, l’association Golden Women organise du 26 au 28 avril à Libreville, la deuxième édition du Salon «Antô Business».

La présidente (micro) et la secrétaire générale de l’association Golden Women, le 23 avril 2018 à Libreville. © Gabonreview

 

Manuella Eyoun et Rose Ogouebandja. © Gabonreview

Essentiellement dédiée à la promotion de l’entreprenariat féminin, la deuxième édition du Salon «Antô Business» se tiendra du 26 au 28 avril dans la capitale gabonaise. 72 heures avant l’ouverture de cette rencontre, ses promotrices en ont dressé les contours à Libreville.

Selon la secrétaire générale de l’association Golden Women, ce Salon sera une occasion pour les participantes de faire avancer son projet de création ou de développement d’entreprise en échangeant avec les exposants et réseaux d’accompagnement à la création ; profiter des conseils et retours d’expériences d’entrepreneures et d’experts en assistant aux conférences dédiées de la journée ; développer son réseau en rencontrant d’autres entrepreneures.

«Le Salon permettra également de valoriser les entrepreneures et les différents secteurs dans lesquels les femmes entreprennent ; donner des outils à celles qui souhaitent entreprendre ; structurer celles qui ont des entreprises informelles ; partager des expériences et valoriser des compétences féminines au Gabon», a déclaré Manuella Eyoun.

Au programme, des talks sur différents panels comme «L’entreprenariat, une solution au chômage ?», «Création d’entreprise et accompagnement : une relation nécessaire», «Les femmes entreprennent toujours dans les mêmes domaines : préjugé ou constat réel ?», «Les réseaux professionnels peuvent-ils être votre business partner ?», etc. Le Salon «Antô Business» prévoit également des ateliers, des expositions (stands), des Speed Business Meetings et un Start up challenge.

S’agissant du Start-up challenge, la présidente de Golden Women a expliqué qu’il s’agit d’un jeu concours visant à déceler des projets qui auront marqué les «Golden Women» sous le contrôle dʼexperts. «Il sʼagit dʼun jeu concours destiné aux femmes âgées de 18 ans et plus. Des femmes porteuses de projets, qui pourront bénéficier de notre accompagnement technique et financier pour la matérialisation de leur projet», a déclaré Rose Ogouebandja. Les trois lauréates de ce concours empocheront respectivement deux millions, un million et 500 000 francs CFA.

Poursuivant les objectifs de l’autonomisation des femmes par la promotion d’une croissance partagée et le plein emploi, l’association Golden Women est accompagnée cette année par l’Agence nationale de promotion des investissements (ANPI). Une collaboration qui permettra notamment d’élaborer la première édition du livre blanc de l’entrepreneuriat féminin au Gabon. Objectif : fixer les objectifs chiffrés et concrets pour continuer à faire progresser l’entrepreneuriat des femmes au Gabon.