Après trois jours d’échange et de partage d’expérience, de réseautage et de valorisation du savoir-faire des femmes, cet évènement dédié à la promotion de l’entrepreneuriat féminin s’est achevé le 29 avril à Libreville.

Un stand lors de la deuxième édition du salon Antô Business. © Gabonreview

 

Ouvert 72 heures plus tôt, le salon «Antô Business» organisé par l’association Golden Women s’est achevé le 28 avril à Libreville. Riche en enseignements, cette deuxième édition a particulièrement ravi l’organisation. «Nous sommes arrivés au terme de ces trois jours d’échange et de partage d’expérience, de réseautage, de valorisation du savoir-faire des Gabonaises et femmes résidentes au Gabon», a déclaré la présidente de l’association Golden Women.

La lauréate du Start-up Challenge. Shirley Ibalha et ses dauphines. © Gabonreview

«Trois journées très riches en enseignements et dont le bilan sera fait dans les jours à venir», s’est réjouie Rose Ogouebandja. «Dans tous les cas, nous avons atteints les objectifs qui sont les nôtres : mettre en avant les chefs d’entreprises. Aussi bien celles évoluant encore dans l’informel, que nous encourageant à se formaliser, que celles dont les entreprises et PME sont légalement constituées».

Ateliers, talks, ateliers, expositions étaient notamment au centre de cet évènement dédié à la promotion de l’entrepreneuriat féminin. Toutefois, la présidente de l’association Golden Women a dit ne pas faire une fixation sur les chiffres. Mais sur l’impact du salon «Antô Business». «En termes de visibilité, par exemple, je pense que notre pari été brillamment réussi», a affirmé Rose Ogouebandja.

Cette deuxième édition s’est achevée avec la remise des prix du Start-up Challenge. Un jeu concours destiné aux femmes âgées de 18 ans et plus, porteuses de projets. Celui-ci a été remporté par Shirley Ibalha avec son projets Kid’s Univers. «Il vise à mettre en place un centre d’atelier pour enfants avec diverses activités au menu : pâtisserie, jardinage, photographie, etc.», a expliqué la jeune entrepreneure de 30 ans.

La gagnante empoche ainsi un chèque de deux millions de francs CFA. «Je me sens honorée, reconnaissante. Car derrière ce projet, c’est beaucoup d’heures de travail et de réflexion pour proposer quelque chose d’élaboré et fédérateur», a-t-elle déclaré. Les deuxième et troisième lauréates, quant à elles, ont reçu respectivement des chèques d’un million et 500 000 francs CFA. Les lauréates et l’ensemble des participantes du concours vont bénéficier, un an durant, de l’accompagnement de Junior Achievement (JA Gabon).