S’il est convaincu que le «Tout sauf les fang (TSF)» est toujours en vigueur au Gabon, l’ancien président de l’Eglise évangélique du Gabon (EEG) considère ceux de cette ethnie, qui soutiennent le pouvoir en place, comme des «larbins» du régime.

Rostand Essono Ella, en février 2015 à Libreville. © Gabonreview

 

Nommés au gouvernement et dans la haute administration publique, il leur est donné l’impression d’être appréciés et respectés par leurs collaborateurs d’autres ethnies. Les fang, comme tous leurs concitoyens, sont une force comme une autre pour le développement du Gabon. Faux ! Rostand Essono Ella n’y croit pas beaucoup. Dans une interview, mardi 1er août, à l’hebdomadaire La Loupe, l’ancien président de l’Eglise évangélique du Gabon doute même que les fang ne soient pas considérés comme des sous-hommes par le pouvoir. Convaincu de ce que le TSF est toujours en vigueur dans le pays et que certains, au sommet de l’Etat ou dans l’entourage du président de la République, travaillent à l’entretenir, il perçoit les fang qui soutiennent le pouvoir comme des «larbins» du régime.

«Le TSF est une pieuvre qui a plusieurs tentacules, qui fait des fang du pouvoir les nègres de services, les «boys» qui se nourrissent des miettes qui tombent de la table des autres en contrepartie des sales besognes». Selon l’ancien président de l’Eglise évangélique du Gabon qui dit ne plus être convaincu des «leçons élevées de patriotisme» données par les fang aux autres ethnies, cette place qu’occupent aujourd’hui les fang, soutiens du pouvoir, a toujours été la même depuis Omar Bongo. Depuis, tiraillés entre les divisions orchestrées par le pouvoir ces dernières années, et l’appât du gain, «dans l’imaginaire de certains fang, il est construit un logiciel de trahison et de corruption», qui n’honore plus les Ekang, même si, pour le pasteur Rostand Essono Ella, il existe «quelques personnes intègres» dans la communauté. Lesquelles ? L’homme d’église, proche d’André Mba Obame, ne s’est pas donné le mal d’en citer quelques-uns.

«Oui, le TSF est une réalité, mais qui change d’habit selon les circonstances, pour ne pas se faire reconnaître». Malgré les différents visages de ce système, Rostand Essono Ella croit que les fang du régime auront toujours la même place.