Jusqu’ici premier vice-président, le député de la commune de Lambaréné a été porté à la tête de la première chambre du Parlement.

Richard Auguste Onouviet, le 8 avril 2016 à l’Assemblée nationale. © gabonactu.com

Richard Auguste Onouviet, le 8 avril 2016 à l’Assemblée nationale. © gabonactu.com

 

Les députés ont procédé, le 8 avril dernier à Libreville, au pourvoi des postes vacants au sein du bureau de l’Assemblée nationale. Député de la commune de Lambaréné, Richard Auguste Onouviet a été porté à la tête de la première chambre du Parlement avec 89 voix pour, six contre et deux abstentions, alors que le suffrage exprimé était de 97 votants. Il remplace Guy Nzouba Ndama, qui a démissionné de son poste après 19 ans à la tête de l’institution.

Le nouveau président de l’Assemblée nationale a la lourde tâche de ramener la sérénité au sein de la maison, ébranlée par une série de démissions sans précédent. Richard Auguste Onouviet restera un peu moins d’un an au perchoir car les prochaines élections législatives sont prévues pour décembre prochain. En plus du président de l’Assemblée nationale, les autres membres du bureau ont également été élus, notamment pour les postes laissés vacants par les démissionnaires.

Jusqu’ici premier vice-président, Richard Auguste Onouviet est remplacé à ce poste par Jean Massima, député de la commune de Koulamoutou. Dans le même ordre d’idées, la questure a été confiée au député de Mougoutsi, Ferdinand Mbadinga Mombo, et à son collègue de la commune de Lébamba, Hilaire Machima. Le député du 1er siège du 5ème arrondissement de Libreville, Guy François Mounguengui Koumba, devient, quant à lui, premier secrétaire, alors que ses homologues du département de Mulundu, Marguérite Ndékyino, de la commune de Mékambo, Maxime Ngozo, et du département d’Aboumi, Rachelle Ntimidjara, occupent désormais les postes de 3ème, 4ème et 5ème secrétaire, respectivement.