Les militants et sympathisants du Rassemblement héritage et modernité (RHM) ont été édifiés le 11 février 2017, sur l’organisation et le fonctionnement de ce nouveau parti politique, présidé par Alexandre Barro Chambrier.

Le président du RHM, Alexandre Barro Chambrier, au symposium sur l’organisation et le fonctionnement du parti, le 11 février 2017. © Gabonreview

 

Un symposium d’appropriation des idéaux du Rassemblement héritage et modernité a été organisé, le 11 février à la chambre de commerce de Libreville, à l’intention des militants et sympathisants de ce mouvement politique.

Les membres du directoire du RHM, les militants et les sympathisants du parti présidé par Alexandre Barro Chambrier, le 11 février 2017 à la chambre de commerce. © Gabonreview

Le RHM qui se présente comme un parti au sein duquel la démocratie et la «transparence sont des préalables», a présenté à ses militants la charte du parti, ses différents organes structurels et le fonctionnement de ceux-ci.

Présentée par le directoire du parti, comme une profession de foi partagée par tous les fondateurs qui se sont engagés solennellement à rassembler tous les Gabonais, la charte du parti s’inscrit dans «l’esprit de la déclaration universelle des droits de l’homme et du citoyen de 1789 et tous les textes humanistes associés de valeur et de portée universelle».

Cette charte, selon le directoire du parti, vise à rappeler le contexte et l’esprit dans lequel a été crée le RHM, le 1 mai 2016. «Rassemblement héritage et modernité est un parti qui tient à se démarquer de ceux qui se proclament démocratiques pour la forme, alors que dans le fond, ils sont autocratiques et défendent la dictature. Le peuple a soif de liberté, de démocratie et de bonne gouvernance. C’est pour l’avoir compris plus tôt que nous avons tiré la sonnette d’alarme, pour prévenir une catastrophe», a déclaré le président du parti, Alexandre Barro Chambrier.

Le RHM s’organise autour de quatre types d’organes : exécutifs, délibérants, consultatifs et spécialisés, mettant en jeu des ressources organisationnelles (des coordinations provinciales, communales, départementales, d’arrondissements, des secteurs, zones et cellules).

Selon son Secrétaire exécutif, le président du parti est élu pour un mandat de sept ans, renouvelable une seule fois. Tous les postes de responsabilité sont électifs. «Quelles que soient les responsabilités qui sont les nôtres, nous disons que le parti est une propriété collective et chaque militant et militante a son mot à dire. Nous voulons finir avec ces pratiques qui font que dès que la base choisie quelque chose, au niveau de la tête, on ballait ça d’un revers de la main», a assuré Michel Menga.

Cette opération était une condition essentielle, pour que cette structure fondée par des anciens frondeurs du Parti démocratique gabonais puisse s’implanter, convaincre la population et se lancer à la conquête du pouvoir.

RHM a été crée le 1 mai 2016, à la suite de la sortie médiatique des députés, cadres, militants et sympathisants du PDG ; pour alerter la communauté nationale et internationale sur l’illégalité de certaines dispositions statutaires du PDG, la mauvaise gouvernance du pays, ainsi que sur le climat politique qui prévalait au Gabon.