Après deux semaines de tournée en Europe, aux Etats-Unis et en Afrique, le retour de l’ancien candidat de l’opposition à la présidentielle d’août 2016 est annoncé pour ce 25 juillet en après-midi. La mobilisation organisée ces derniers jours pour l’accueillir à l’aéroport Léon Mba risque de ne pas être possible. Dans le communiqué publié intégralement ci-après, le ministère de l’Intérieur nie l’avoir autorisée, et affirme qu’aucune demande liée à cette manifestation n’a été adressée aux autorités compétentes par les organisateurs.

Jean Ping, à Libreville en avril 2017. © AFP

 

COMMUNIQUE

Depuis le lundi 24 juillet 2017, un communiqué relayé abondamment par les réseaux sociaux appelle les Gabonais à se rendre à l’aéroport Léon Mba à l’occasion de l’arrivée de Monsieur Jean Ping tout en affirmant que cette manifestation serait autorisée par les services de la Préfecture de Police de Libreville.

Le Ministre de l’Intérieur tient à souligner qu’à ce jour, et à cette heure, aucune demande relative à la manifestation projetée n’a été déposée auprès des services compétents de son département.

Par conséquent, le Ministre de l’Intérieur, garant à la fois des libertés publiques et de la sécurité des personnes et des biens met en garde les diffuseurs de ce type d’informations et rappelle que, la tenue de toute manifestation publique en République Gabonaise est encadrée par des lois et règlements auxquels est assujettie toute personne désireuse d’organiser une manifestation publique sur l’ensemble du territoire national.

Le ministère de l’Intérieur, de la Sécurité et de l’Hygiène publiques, chargé de la Décentralisation et du Développement local