Le géant espagnol Repsol a fait une découverte pétrolière avec l’exploration du permis Ivela-1 au large de la côte gabonaise.

Le West Capella drillship, bateau de Seadrill ayant permis la découverte. © Offshore Energy Today

 

Woodside Petroleum, partenaire de Repsol, a révélé, le mercredi 18 avril, dans son rapport sur le premier trimestre de l’année, que le  forage d’exploration effectué sur le puits d’exploration Ivela-1, zone vierge où la production n’a jamais commencé, s’est terminé durant le premier trimestre 2018. «Une colonne pétrolière brute de 78 mètres» y a été trouvée, indique le pétro-gazier australien, avant d’ajouter que l’évaluation de la découverte est en cours.

Ce puits d’exploration, l’Ivela-1, a été foré dans le bloc Luna Muetse (E13) par une profondeur d’eau d’environ 2700 mètres, grâce à l’utilisation  du bateau de la société Seadrill, le West Capella, un navire de forage connu pour ses performances en sous-sel.

Repsol opère sur ce bloc avec une participation de 60 % tandis que Woodside détient le reste des capitaux propres restant, soit 40 %.