Apres 4 mois d’interruption, les travaux de réhabilitation du pont de Nzeng-Ayong, ont repris le 8 mai. L’Etat a donné des garanties de paiement.

Le pont de Nzeng-Ayong, le 9 mai 2018. © Gabonreview

 

Reprise des travaux de réhabilitation du pont de Nzeng-Ayong dans le sixième arrondissement de Libreville. Après 4 mois d’arrêt de travaux, la société Condurill Engenharia chargée de l’exécution  du chantier, est à nouveau sur le chantier.

Le pont de Nzeng-Ayong, le 9 mai 2018. © Gabonreview

Le 8 mai au petit matin, plusieurs ouvriers étaient en effet à nouveau sur le chantier. Selon certains d’entre eux ayant requis l’anonymat, la société aurait reçu les assurances des autorités gabonaises pour parachever le financement  des travaux. Censé être livré en décembre 2017, le pont de Nzeng-Ayong est situé entre l’échangeur éponyme et la Nouvelle Cité dans le quartier dont le pont porte le nom. Prévus durer 29 mois, les travaux  avaient été interrompus en raison du non-paiement par l’Etat gabonais de la première tranche de l’enveloppe dédiée à l’exécution du chantier.

À l’exemple de ceux de Gué-Gué et de Lowé à IAI, le pont de Nzeng-Ayong intègre le Programme prioritaire d’assainissement de la ville de Libreville (April), initié par le gouvernement gabonais.

Avec une enveloppe estimée à 12,5 milliards de francs CFA, le chantier est cofinancé par l’État gabonais et le Fonds européen de développement (Fed). La partie européenne est censée contribuer à hauteur de 7,871 milliards de francs CFA, tandis que l’Etat gabonais devrait débourser environ 4,6 milliards de francs CFA.

Auteur : Jean-Thimothé Kanganga