Le ministre de l’Education nationale, Francis Nkéa Ndzigue, lors d’une rencontre, le 21 septembre 2018, à Libreville avec les responsables d’établissements scolaires, a annoncé la rentrée des classes 2018-2019 pour le 1er octobre prochain.

Après les incertitudes et les rumeurs, le retour des élèves dans les classes pour 2018-2019 est prévue au 1er octobre 2018. © Gabonreview

 

Après une longue attente, des supputations et des rumeurs sur une éventuelle date de la rentrée des classes, l’on est désormais fixé. A l’occasion d’une rencontre avec les chefs d’établissements à son cabinet, le ministre de tutelle a fixé ce retour à l’école au 1er octobre.

«La rentrée des classes est fixée au 1er octobre 2018. C’est ce qui avait été décidé l’année dernière lorsque le ministère de l’Education nationale avait décliné son calendrier de l’année scolaire», a déclaré Francis Nkéa Ndzigue. Le membre du gouvernement rappelle que cette date n’a pas été changée, de même que «l’agenda scolaire n’a rien à voir avec l’agenda politique». Pour lui, repousser la rentrée des classes donnerait l’impression que ce report est lié à l’organisation des élections législatives et locales prévues le 6 octobre prochain.

La rentrée administrative, quant à elle, aura lieu au cours de cette deuxième quinzaine du mois de septembre, a assuré le ministre de l’Education nationale. Cette date, a-t-il dit, a été fixée en tenant compte de certains aléas. Elles reposent notamment sur les nominations devant se faire au sein de ce secteur.

«Une rentrée administrative ne peut être effective que si et seulement si les chefs d’établissements scolaires sont connus», a expliqué le chef de ce département ministériel, indiquant qu’il n’avait pas la maîtrise de ces nominations «tributaires de l’agenda du président de la République». Il précise que «dans la pratique, les chefs d’établissements ne peuvent démarrer leurs activités que lorsqu’ils ont été régulièrement nommés et affectés. C’est entre autre, pour cette raison que nous avons pensé que la rentrée administrative pouvait avoir se faire dans la fourchette de la deuxième quinzaine du mois de septembre».