Ayant vu sa liste l’emporter lors des dernières locales dans le département du Woleu à Oyem, Renaud Allogho Akoue a invité, mardi 4 décembre, les habitants de sa circonscription à laisser derrière eux ces élections et à construire le département sans distinction de bord politique.

Renaud Allogho Akoue, le 4 décembre 2018, à Libreville. © D.R.

 

Elu conseiller municipal au terme des locales d’octobre dernier, le candidat du Parti démocratique gabonais (PDG) aimerait bien laisser derrière lui ces élections. Renaud Allogho Akoue souhaite, en effet, passer à autre chose et penser à l’avenir des fils et filles de sa contrée qu’il invite désormais au «rassemblement». C’est, en tout cas, le principal message qu’il leur a adressé, le 4 décembre, à la faveur d’une rencontre à Libreville.

«Les élections sont désormais derrière nous, construisons ensemble le département du Woleu», a adressé le conseiller municipal aux ressortissants de sa circonscription électorale. Il a souhaité s’adresser à ses concitoyens «de tout bord politique».

Si Renaud Allogho Akoue a dit avoir besoin de l’implication de tous les ressortissants de sa contrée pour le développement de celle-ci, c’est parce qu’il prépare une «grande tournée départementale» prévue pour «les tout prochains jours». «Cette tournée, explique-t-il sur sa page Facebook, aura pour but, non seulement de poser les bases du développement dans un élan de solidarité, mais aussi de lancer les projets de développement qui devront permettre l’essor de cette localité du Grand Nord.»

Pour le moment, quelques personnalités et partis politiques, y compris de l’opposition, ont répondu à son appel, à l’instar de Willy Mbeng élu local de l’Union nationale (UN), qui a pris part à la rencontre de mardi à Libreville.