Le gouvernement gabonais a été remanié, le 20 février 2018. Le ministre de l’Agriculture, de l’Elevage, chargé de la mise en œuvre du programme Graine, Yves-Fernand Manfoumbi, a été limogé. Il a été remplacé par Biendi Maganga Moussavou.

Yves-Fernand Manfoumbi éjecté du gouvernement. © D.R

 

Le ministre de l’Agriculture a été débarqué du gouvernement le 20 février 2018. Ancien puissant directeur général du Budget, membre du Bureau politique du Parti démocratique gabonais (PDG), Yves-Fernand Manfoumbi est également connu comme le promoteur du mouvement Ngounié Forte.

Selon des sources concordantes, son départ du gouvernement est lié à un écart de comportement lors d’une cérémonie de présentation des nouveaux membres du Bureau politique du PDG à Ndendé. Au cours de cette rencontre, les notables de la localité ont critiqué la politique menée par le ministre dans son fief électorale. A cette interpellation, ce dernier s’est répandu en excuses, s’est agenouillé et après avoir longuement dansé, il s’est roulé par terre à la faveur d’une chanson populaire traditionnelle, pour faire amende honorable. Cette quête d’humilité auprès des vieux a été considérée comme un écart de conduit pour un membre du gouvernement.

Il a été remplacé à ce poste par un Biendi Maganga Moussavou, natif de la Ngounié, fils du Vice-président de la République, Pierre Claver Maganga Moussavou, jusqu’ici ministre des Petites et Moyennes entreprises, de l’Entreprenariat national et de l’insertion des jeunes.