A l’issue des travaux de révision du programme économique entre le Gabon et le Fonds monétaire international (FMI), le 16 novembre à Libreville, l’institution de Bretton Woods a félicité le Gabon pour ses efforts en matière de gouvernance financière.

Moment de la séance de travail de la mission du FMI au ministère du Budget, le 16 novembre 2018 à Libreville. © Gabonreview

 

Ouverts le 7 novembre à Libreville, les travaux de révision du programme économique entre le Gabon et le Fonds monétaire international (FMI) se sont achevés le 16 novembre. A l’issue de la mission de 10 jours au Gabon, au cours de laquelle elle a passé en revue les éléments de croissance économique récents au Gabon, le FMI s’est dite satisfait.

«On peut retenir que d’importants progrès ont été réalisés, notamment depuis la dernière revue qui a été réalisée depuis le 1er août. Beaucoup d’objectifs sur lesquels nous nous sommes entendus ont été réalisés», s’est réjoui le chef de mission du FMI pour le Gabon. «Et donc, je tiens à féliciter vivement les autorités pour ces résultats très satisfaisants», a affirmé Boileau Yeyinou Loko, reconnaissant cependant que «le Gabon peut être un meilleur élève du FMI».

Boileau Yeyinou Loko (à droite) et Jean-Fidèle Otandault (premier plan) pendant les travaux. © Gabonreview

Une satisfaction également partagée par le gouvernement gabonais. «Le Gabon est en train de récolter le fruit des efforts et des mesures courageuses annoncées par le chef de l’Etat : les comptes sont au vert», a souligné le ministre du Budget. «Notre département est donc heureux des conclusions de cette mission. Nous le sommes encore plus lorsque nous constatons que les mesures prises, les efforts réalisés depuis des années, commencent à porter des fruits pour notre économie», a indiqué Jean-Fidèle Otandault.

Le FMI a passé en revue le budget 2018, notamment les réalisations faites par les finances publiques. L’institution monétaire s’est également assuré que le budget prévisionnel de 2019 permettra au Gabon de réaliser une croissance économique relativement élevée. En effet, le programme économique entre le Gabon et le FMI vise à assurer une stabilité macroéconomique dans le pays et poser les bases d’une croissance durable.

Au terme de cette mission, un rapport a été élaboré et remis aux autorités gabonaises, puis au conseil d’administration du FMI prévu le 19 décembre à Washington. «Nous avons bon espoir que le dossier Gabon sera approuvé par le conseil d’administration du FMI», a indiqué le ministre du Budget. Un conclave qui validera ou non le versement de la prochaine tranche de l’appui budgétaire promis au Gabon.

En juin 2017, le Gabon a bénéficié d’un prêt étendu sur trois ans, d’un montant de 642 millions de dollars (plus de 371 milliards de francs CFA) au titre du Mécanisme élargi de crédits (MEDC) du FMI. Le Gabon a bénéficié de deux tranches, à hauteur totale de 111,9 milliards de francs CFA.