Deux mois avant le prochain sommet de la Francophonie, devant se tenir en octobre prochain à Erevan, Régis Immongault séjourne en Arménie… en compagnie de Louise Mushikiwabo, ministre rwandaise des Affaires étrangères. La campagne pour l’élection du numéro deux rwandais à la tête de l’OIF est visiblement en marche.

Le Mémorial du génocide arménien, visité par Régis Immongault et Louise Mushikiwabo, le 23 août 2018. © Gabonreview/Shutterstock

 

Régis Immongault et Louise Mushikiwabo, reçus par le Premier ministre Arménien, le 23 août 2018. © news.am

Ministre d’Etat, ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, de la Francophonie et de l’Intégration régionale, Régis Immongault Tatangani séjourne actuellement en Arménie où il a visité, selon un tweet du ministère arménien des Affaires étrangères, le Mémorial du génocide arménien. Il était en compagnie de Louise Mushikiwabo, ministre rwandaise des Affaires étrangères et candidate au secrétariat général de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF).

Dénommé Tsitsernakaberd, le monument visité est dédié aux victimes du génocide arménien perpétré par le gouvernement Jeunes-Turcs entre 1915 et 1916.

Après le dépôt de gerbes de fleurs au  «feu éternel» et l’écriture de notes dans le livre des souvenirs, les deux personnalités ont été reçues par le ministre arménien des Affaires étrangères, Zohrab Mnatsakanyan, avec qui ils ont  discuté des relations entre Erevan et les Etats africains. Dans la même journée, elles ont été reçues par le Premier ministre du pays, Nikol Pashinyan. Au menu des échanges avec celui-ci figuraient le prochain sommet de la Francophonie programmé pour octobre prochain à Erevan, les échanges d’idées pour le développement de la coopération entre l’Arménie et chacun des deux pays africains, ainsi que l’avenir des relations entre l’Arménie et l’Afrique. Les observateurs estiment par ailleurs que le Gabon soutient avec cette visite couplée la candidature de Louise Mushikiwabo au secrétariat général de l’OIF.