Lors de la clôture de la deuxième session ordinaire du Sénat le 29 décembre à Libreville, sa présidente a exhorté le gouvernement à agir urgemment afin de combattre les actes de violence au Gabon.

La présidente du Sénat, Lucie Milebou Aubusson. © Gabonreview

 

Les actes de violence enregistrés ces derniers temps en milieu scolaire, la vente de drogue, les actes de barbarie commis ici et là à travers le pays, etc. exigent du gouvernement des actions de lutte concrètes et urgentes.

Cette exigence, la présidente du Sénat en a fait l’une des priorités de son discours, lors de la clôture de la deuxième session ordinaire du Sénat le 29 décembre à Libreville.

Lucie Milebou a en effet interpelé le Premier ministre sur la nécessité de mettre urgemment une stratégie et des actions concrètes de lutte, au regard de la dangerosité que représentent désormais ces actes de barbarie sur la population.

Il est question pour l’équipe dirigée par Emmanuel Issoze Ngondet de combattre «l’ampleur du trafic de drogue, notamment en milieu scolaire et facteur de violence chez les jeunes et la menace terroriste», a estimé Lucie Milebou Aubusson.

Par la même occasion, la présidente du Sénat a exhorté le gouvernement à apporter des solutions pérennes aux grèves récurrentes des régies financières.  Ces grèves, a-t-elle relevé, sont «déstabilisatrices pour le budget du pays et la mise en œuvre de la politique de l’Etat».

En ce qui concerne les travaux de la deuxième session ordinaire du Sénat, plusieurs textes et lois ont été adoptés par les sénateurs. Il s’agit,  entre autres, du projet de loi de finances initiale 2018. Ce projet, a précisé Lucie Milebou Aubusson, est fixé en «ressources et en charges à 2688 milliards 800 millions de francs CFA».

Le Sénat a également adopté la proposition de loi venant de l’Assemblée nationale, relative à la promotion et au développement des énergies renouvelables en République gabonaise. En outre, la chambre haute a adopté la proposition de loi initiée par elle, fixant le cadre juridique pour une gestion rationnelle des produits phytosanitaires en République gabonaise.

Auteur : Jean-Thimothé Kanganga