Filiale de la compagnie malaisienne Petronas, PC Gabon Upstream S.A va mener conjointement avec le ministère du Pétrole, l’évaluation des ressources commercialisables du puits Boudji-1, à environ 160 km large de Mayumba.

© deenamik.com

 

Trois semaines après la découverte de pétrole et de gaz au sein du puits Boudji-1, situé sur le bloc F14, PC Gabon Upstream S.A, filiale de la compagnie pétrolière malaisienne Petronas, va y évaluer les ressources commercialisables. Selon energies-media.com, l’évaluation de ce puits en eau profonde va être menée conjointement avec le ministère du Pétrole et des Hydrocarbures.

C’est le 5 mars que Petronas a annoncé avoir rencontré une couche pré-salifère riche en hydrocarbures d’une épaisseur de 90 mètres, après le forage de son puits d’exploration Boudji-1, dans une profondeur d’eau de 2 800 mètres. «Cette découverte en offshore, au large des côtes du pays, est capable de stimuler l’industrie pétrolière et gazière du Gabon», s’est félicitée la compagnie malaisienne. Selon Petronas, la découverte d’hydrocarbures sur le puits Boudji-1 marque une nouvelle étape pour la compagnie dans ses efforts de croissance de ses activités en amont, en Afrique.

PC Gabon Upstream S.A est l’opérateur du bloc 14, encore appelé Likuale. La compagnie travaille avec l’australien Woodside Petroleum, qui y détient une participation de 30%. Petronas est entré au Gabon en 2014 en signant son premier contrat de partage de production avec l’Etat pour le bloc F14, situé à environ 160 km de Mayumba, au sud du Gabon, dans des profondeurs d’eau allant de 2 000 à 3 000 mètres.