En vue d’une meilleure promotion des chercheurs Africains et Gabonais en particulier, la maison d’éditions Oudjat, avec le soutien de l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF), a récemment présenté sa revue électronique en ligne (http://www.editionsoudjat.org/index.html/).

Moment de la présentation de la revue en ligne, le 9 mars 2018, à Libreville. © Gabonreview

 

Une nouvelle revue numérique de publications scientifiques en ligne vient de voir le jour au Gabon, à l’initiative des Editions Oudjat, soutenues par l’AUF. La cérémonie de présentation du site a eu lieu le 9 mars au Centre numérique francophone de Libreville (CNFL), à l’Université Omar Bongo (UOB). Le processus ayant conduit à l’aboutissement du projet aura nécessité trois ans, a indiqué Joseph Indjedje. Il s’était agi, au début du projet, a rappelé le responsable du CNFL, d’organiser une formation à l’endroit des enseignants et chercheurs du Gabon, axée sur la rédaction scientifique et la gestion d’une publication en ligne. Plusieurs mois après, le CNFL loue l’initiative des responsables des Editions Oudjat, qui «permettra aux enseignants et chercheurs du Gabon et d’ailleurs qui le souhaitent, de faire connaître un peu plus leurs travaux, en publiant sur cet espace scientifique de partage du savoir en ligne».

Capture d’écran de la revue numérique, et quelques moments de la cérémonie de présentation. © Gabonreview

A travers cette revue en ligne, la maison d’éditions vise divers objectifs, que Judith Doutsona a résumés en ce termes : «faire bouger les lignes au plan de la reconnaissance internationale». La chercheure au Greg, à l’Irsh et au Cenarest, chargée de la communication aux Editions Oudjat, a dit espérer que leur revue scientifique en ligne permettra de «donner une visibilité aux chercheurs et aux enseignants-chercheurs du Gabon en particulier, et d’Afrique en général». Au bout du processus, la maison d’éditions entend organiser, en 2020, un colloque international sur le thème «L’Afrique au 21e siècle. Intelliger l’histoire, maîtriser l’avenir». «A ce colloque, de par notre réseau, nous allons convier à Libreville au Gabon des illustres et imminents chercheurs spécialistes de l’Afrique», a annoncé Judith Doutsona, précisant que pour l’heure, il s’agit d’en faire «une revue de standard international (et) référencée au CAMES».

Les thématiques de la revue porteront, pour la plupart, sur «les savoirs endogènes du Gabon et de l’Afrique subsaharienne». Les responsables des Editions Oudjat prévoient une publication annuelle déclinée en deux volumes : un premier volume thématique, le second ouvert aux propositions de résumés de 3000 signes. Les appels à papiers des deux volumes seront simultanément rendus publics.

Le premier numéro de la revue «Oudjat en ligne (OEL)» sur les «Savoirs endogènes» et le «Développement en Afrique», comporte trois volumes (numéro thématique, numéro libre et Hors-série) pour plus d’une trentaine d’articles. Le prochain numéro thématique sera consacré à la notion de «post-» et/ou «post» à la mode dans les écrits universitaires contemporains. Les appels à contribution seront lancés prochainement.