Conférences-débats, campagnes de sensibilisation et autres manifestations sont au menu de la semaine nationale de l’environnement, prévue du 1er au 6 juin prochain.

Photo de famille des officiels, le 1er juin à Libreville. © Gabonreview

Photo de famille des officiels, le 1er juin à Libreville. © Gabonreview

 

Dans le cadre de la Journée mondiale de l’environnement, le Gabon célèbre du 1er au 6 juin prochain, la semaine nationale de l’environnement sous le thème «Sept milliards de rêves. Une seule planète. Consommons avec modération». Synthèse des thèmes spécifiques de la journée internationale de la biodiversité, de la journée mondiale des océans et de la journée mondiale de lutte contre la désertification et la sécheresse, «ce thème invite chacun de nous, à prendre individuellement ses responsabilités afin de protéger son environnement immédiat. Cette responsabilité constitue une décision majeure qui contribue pourtant à l’amélioration de l’environnement global», a affirmé le ministre délégué en charge de l’Economie forestière à l’ouverture des manifestations. Pour Basile M’Boumba, «ne pouvant célébrer toute ces journées de façon séparée, le gouvernement (…) a choisi de fédérer l’ensemble de ces journées autour de celle consacrée à l’environnement comme cela a été toujours le cas depuis une décennie».

Ainsi, le programme de travail sur la communication, l’éducation et la sensibilisation conçu pour la présente semaine comprend essentiellement des conférences-débats, des campagnes de sensibilisation, un carnaval, un planting d’arbres, des opérations de lutte contre l’insalubrité. Il est également prévu «un atelier de validation des documents devant permettre à notre pays de mettre en œuvre le protocole de Nagoya sur l’accès aux ressources génétiques et le partage juste et équitable des avantages découlant de leur utilisation, protocole que le Gabon a été le premier à ratifier». Cette première journée a notamment été marquée par les conférences sur le «développement durable» et les «changements climatiques» ainsi que le lancement de l’opération «amélioration de notre cadre de travail : collecte des déchets de bureautique du ministère de la Forêt».

La journée mondiale de l’environnement a été initiée par le Programme des Nations-unies pour l’environnement (PNUE). Elle est célébrée depuis de nombreuses années et soulève régulièrement les questions essentielles relatives à la protection de l’environnement et ses conséquences sur la qualité de vie des populations et la survie de la planète. Le PNUE a établi une liste de points noirs sur lesquels un effort important doit être entrepris de toute urgence avec la lutte contre la destruction de la couche d’ozone, la lutte contre la déforestation, la préservation de la qualité des réserves d’eau et la lutte contre la désertification et la sécheresse.