Le nouveau représentant résident de la Banque africaine de développement (Bad) au Gabon a été reçu par le ministre de l’Agriculture, le 12 mars à Libreville. Robert Masumbuko a réaffirmé l’engagement de la Bad à accompagner les projets de développement lancés par le Gabon dans le secteur agricole.

Les ministres de l’Agriculture, Biendi Manganga Moussavou, Patricia Taye, le directeur général de la Bad Afrique centrale, Ousmane Doré et le nouveau résident de la Bad, Robert Masumbuko, le 12 mars 2018.© Gabonreview

 

Nouvellement affecté au Gabon, le représentant résident de la Banque africaine de développement (Bad) a été reçu par le ministre de l’Agriculture, le 12 mars à Libreville. Accompagné du directeur général de la Bad pour l’Afrique centrale, Ousmane Doré, Robert Masumbuko a échangé avec Biendi Manganga Moussavou sur les différents projets agricoles financés par la Bad. Ce dernier a réaffirmé l’engagement de la Bad à accompagner le Gabon dans le financement des projets retenus dans le secteur agricole pour les trois prochaines années.

Un moment de l’échange, le 12 mars 2018. © Gabonreview

Cet engagement s’inscrit, selon Robert Masumbuko, dans la continuité du message du président du groupe qui est celui de partager l’urgence de la transformation agricole de la République gabonaise.

«Nous sommes venus pour continuer notre accompagnement. Cela est très important pour nous. Parce que nous avons une stratégie dénommée nourrir l’Afrique. Nous pensons que le Gabon qui est l’un des 5 plus grands clients de l’ensemble des 54 pays en Afrique a toutes les conditions pour aller très vite, très loin et bien (…)», a-t-il déclaré.

Le ministre de l’Agriculture pour  sa part, Biendi Manganga Moussavou, a confirmé son entière disponibilité à «entretenir des rapports cordiaux, professionnels et très resserrés avec Robert Masumbuko, pour pouvoir s’inscrire dans la dynamisation de la relation win win entre la Bad et le Gabon».

Auteur : Jean-Thimothé Kanganga