Dans le cadre du Programme Vision pour tous, une campagne de proximité mobile destinée aux établissements publics primaires et secondaires a été lancée le 11 avril à Libreville.

Le ministre de l’Education nationale, Patricia Anguillet en pleine consultation ophtalmologique à l’école sino-gabonaise de Libreville, le 11 avril 2018. © Gabonreview

 

Démarrée le 9 avril au Centre hospitalier universitaire d’Owendo (CHUO), le Programme «Vision pour tous» entend toucher le plus grand nombre. Dans ce sens, une campagne mobile de proximité a été lancée 11 avril à Libreville. Celle-ci s’adresse aux établissements publics primaires et secondaires, où il est question de consulter et traiter le plus grand nombre d’élèves souffrant de pathologies oculaires.

La campagne mobile a été lancée à l’école sino gabonaise, dans le 2e arrondissement de Libreville, où 215 élèves de la 1re à la 5e année seront consultés gratuitement tous les jours ouvrables par les médecins indiens et gabonais commis à la tâche. Avec, en prime, la possibilité d’orienter les cas nécessitant une intervention chirurgicale au CHUO.

Une initiative saluée par la ministre de l’Education nationale. D’autant que, a souligné Patricia Anguilet, cette campagne «vise à améliorer les conditions des vies des populations, particulièrement les plus petits ».

Intégralement financé et organisé par Gabon Special Economic Zone (GSEZ), le programme Vision pour tous a pour vocation de traiter tous les Gabonais souffrant de pathologies oculaires, ou n’étant pas équipés de lunettes médicales sur une période de 6 mois. Menée par les médecins gabonais et indiens, le programme a pour ambition de toucher toutes les localités du Gabon.

Auteur : Jean-Thimothé Kanganga