L’ambassade de France au Gabon a lancé le 4 avril à Libreville, le programme Projets innovants des sociétés civiles et coalitions d’acteurs (Piscca) pour 2018. Cette année, le programme dédié au financement de projets de développement est doté d’une enveloppe de 140 millions de francs CFA.

Antonin Raoust, l’Attaché de coopération des services de coopération et d’actions culturelles de l’ambassade de France au Gabon, lors de sa conférence de presse le 4 avril 2018. © Gabonreview

 

Destiné à financer les projets de développement portés par les acteurs de la société civile gabonaise, le programme Projets innovants des sociétés civiles et coalitions d’acteurs (Piscca) a été lancé le 4 avril à Libreville, par l’ambassade de France. Pour 2018, l’enveloppe du Piscca est fixée à 215 000 euros, soit 140 millions de francs CFA.

Selon l’Attaché de coopération des services de coopération et d’actions culturelles de l’ambassade de France au Gabon, «le premier projet porte sur les droits fondamentaux des femmes et des enfants, soit 40% de l’enveloppe globale. Le deuxième projet, quant à lui, concerne l’insertion économique des de la jeunesse et le développement local, soit 20% de l’enveloppe globale. Le dernier, enfin, est lié au regroupement et à la mise en réseau des acteurs de la société civile gabonaise. Il représente 40% de l’enveloppe totale», a détaillé Antonin Raoust.

Avec une enveloppe de 20 millions de francs CFA de plus par rapport à 2017, Piscca 2018 porte sur deux thématiques transversales : l’approche genre et le recours aux technologies de l’information et de la communication (TICS). Pour Antonin Raoust, l’orientation vers ces deux thématiques permet aux acteurs de la société civile de «disposer d’outils numériques permettant de structurer leurs activités».

Ce programme est destiné entre autres aux associations, coopératives, groupement d’intérêts économiques légalement reconnus. Ces derniers sont appelés à porter leurs projets auprès de l’ambassade de France au Gabon avant le 11 mai. L’examen de ces projets par un comité de sélection interviendra au plus tard le 25 mai.

Auteur : Jean-Thimothé Kanganga