300 jeunes porteurs de projets ont entamé, le 1er juin 2018 à Libreville, la phase de formation pour la mise en œuvre de leurs activités dans le cadre du Projet de développement des compétences et de l’employabilité (Prodece).

Carmen Ndaot, Nina Abouna de l’ANPI, l’équipe de la Banque mondiale, ainsi que les porteurs de projets lors du lancement de la formation, le 1er juin 2018. © Gabonreview

 

Le ministre de l’Industrie et de l’Entreprenariat national, Carmen Ndaot, a lancé, le 1er juin au siège de l’Agence nationale de la promotion des investissements (ANPI-Gabon), la phase de formation du Projet de développement des compétences et de l’employabilité (Prodece).

© Gabonreview

300 jeunes prennent part à ce programme de stage et de formation-adaptation, financé par la Banque mondiale et présenté comme une réponse du gouvernement au problème du chômage des jeunes. Ce projet est articulé autour de trois composantes : extension de l’offre de formation dans le secteur de croissance de l’économie gabonaise, le programme de développement de l’employabilité des jeunes et le renforcement des capacités institutionnelles.

Les formations sont engagées sur la base des fichiers de l’Office nationale de l’emploi (One), des établissements professionnels et des incubateurs. L’appui technique et financier de la Banque mondiale se chiffre à 100 millions de dollars, soit près de 57,5 milliards de francs CFA.

Le projet table sur l’amélioration de l’employabilité de 6500 jeunes sur une période de 5 ans, soit 3500 diplômés des écoles d’enseignement technique et de formation professionnelle et 3000 déscolarisés.