Les membres du Comité provincial de lutte contre le VIH / sida se sont rendus récemment  dans la caserne des pompiers pour une  campagne d’information et de sensibilisation sur les infections sexuellement transmissibles et le VIH-sida. Ce, après une descente similaire au CES de Bac aviation.

Pompiers à Port-Gentil

Cette activité est la suite logique de l’atelier d’harmonisation des activités contre la pandémie pour l’année 2012, des comités provinciaux  de lutte contre le VIH/Sida, organisé en mars dernier à Libreville.

Le plan de travail du comité multisectoriel de lutte contre le sida pour l’Ogooué maritime est ainsi entré dans sa phase pratique.  Les membres  ont animé chez les pompiers, une campagne d’information et de sensibilisation sur les infections sexuellement transmissibles et à VIH/ sida.

«Les comités provinciaux ont reçu pour mission d’accentuer la  prévention  et la sensibilisation auprès des groupes cibles, les jeunes, les transporteurs maritimes, les hommes en uniforme, les tenanciers des hôtels et motels,  le milieu professionnel,  les salons de coiffure et coins de beauté et  les jeunes filles en âge de procréer» , a présenté la coordinatrice provincial, Antoinette Moulaki qui a ajouté que «C’est dans ce cadre que nous mettons en pratique notre plan de travail pour cette année. Les activités ont été planifiées par trimestre, selon les recommandations de la direction générale prévention du sida.»

Pour susciter l’attention, le comité a diffusé chef les soldats du feu, pendant 20 minutes, un film développant avec des images insupportables les conséquences des infections sexuellement transmissibles sur les organes génitaux, chez la femme et l’homme.

Selon Alain Patrick Kouma, statisticien à la direction régional de Santé, on enregistre dans la région «127 nouveaux cas séropositifs; 83 nouveaux cas VIH+ inscrits ; 10 patients sous ARV décédés ; 507 femmes enceintes dépistées ; 35 femmes enceintes VIH+ ; 05 femmes enceintes VIH+ sous ARV qui ont contracté une grossesse. La file active mensuelle est de  2426.»

«La différence avec les autres campagnes, c’est les supports de communication. Le comité a su capter notre attention avec des images parlantes des cas réels. J’avais les larmes aux yeux avec toutes ces souffrances. Nous sommes tous des potentiels malades !», s’est exclamé un pompier au terme du film.

Les membres du comité ont en projet, un voyage à l’intérieur de la province pour l’installation de deux comités départementaux, notamment à Mpaga et Ndougou, après l’installation des comités de Gamba et Omboué. Dans la ville, des nombres rencontres avec les populations cibles sont également envisagées selon le plan de travail.