Pris en flagrant délit d’excès de vitesse par la police dans la périphérie de Londres le 24 septembre, Pierre-Emerick Aubameyang a été condamné par le tribunal de Willesden à une amende de 1250 Livres sterling.

Pierre Emerick Aubameyang sur l’un de ses véhicules. © Sportune.fr

 

Le tribunal de Willesden a infligé une amende à Pierre-Emerick Aubameyang le 24 septembre. Pris en flagrant délit d’excès de vitesse par la police à bord d’une Lamborghini Aventador, dans la périphérie de Londres, l’international gabonais a été condamné par le tribunal de Willesden à payer une amende de 1250 livres, soit près d’un million de francs CFA.

Si ce dernier n’a pas «donné les raisons valables de l’excès de vitesse» lors de son interpellation, selon le procureur, son avocat s’est dit désolé et a sollicité la clémence de la justice. «Mon client est très désolé pour cette situation et il accepte sans conditions de payer l’amende. Il utilise généralement cette voiture pour se rendre sur le terrain d’entraînement. C’est une voiture haut de gamme mais il n’a jamais pensé l’utiliser pour la vitesse», a déclaré Robert Morris.

Pour certains habitants de Londres, la «punition» infligée au capitaine des Panthères du Gabon est «très légère». D’autant que, selon eux, avec un salaire de 180 000 Livres sterling par semaine, soit près de 131 millions de francs CFA, le Gunner ne sentira pas le coût.

Plusieurs fois averti par la police, Pierre Emerick Aubameyang est considéré comme un récidiviste dans le délit d’excès de vitesses.

Auteur : Jean-Thimothé Kanganga