L’acquisition des actifs «onshore» de Shell Gabon par Assala Energy a été officialisée, le 30 septembre à Libreville, à travers la signature du protocole de transfert de compétences.

© telegraph.co.uk

 

Près de huit mois après l’annonce de l’acquisition des actifs «onshore» de Shell en Afrique et particulièrement au Gabon, le groupe Assala Energy a signé, le 30 septembre, le protocole de transfert de compétences. Ce qui met ainsi fin aux écueils autour du rachat des actifs de Shell au Gabon, notamment par Assala Energy et son actionnaire Carlyle.

«Avec cette cession d’actifs, le gouvernement tient absolument à relancer la production dans le secteur pétrolier», a indiqué le ministre du Pétrole. «Nous voulons faire en sorte que dans les mois et les années à venir, la production pétrolière batte son plein au niveau du Gabon», a espéré Pascal Houangni Ambouroue.

Le groupe Assala Energy s’est engagé à exploiter l’ensemble des sites onshore appartenant autrefois à Shell Gabon. La production des actifs concernés au Gabon est d’environ 60 000 barils par jour en tant qu’opérateur. Soit 40 000 barils nets par jour. Ce qui correspondant au volume global de production des sites de Shell ainsi que de ceux exploités par d’autres opérateurs.

«Shell Gabon va continuer ses activités au Gabon mais, va aussi s’intéresser à d’autres secteurs. Notamment le secteur gazier (…) Cette cession ne concerne que les activités onshore», a précisé pour sa part, le ministre de l’Economie. «Shell est un partenaire historique du Gabon. Pour nous, l’essentiel est de relancer les activités dans le domaine et permettre à ce que nous recherchions davantage d’huile pour le bien être de l’économie gabonaise», a poursuivi Régis Immongault.

En effet, Assala Energy va continuer de gérer les actifs de Shell en privilégiant la sécurité et une approche responsable. Elle explorera ensuite les possibilités de croissance et d’expansion. L’entreprise entend également jouer un rôle important à l’avenir, dans le développement du secteur énergétique au Gabon.

«Assala Energy s’appuie sur les 55 ans de projets réalisés par Shell au Gabon pour continuer à mener une activité responsable, fondée sur les meilleurs standards de son secteur en matière de sécurité, de respect de l’environnement et d’investissement social, ainsi que sur la transparence de ses rapports avec les diverses parties prenantes. Nous tenons à assurer une croissance durable et pérenne et à créer de la valeur», a souligné le directeur général d’Assala Energy.

«Assala Energy effectuera des investissements responsables afin de sécuriser et d’accroître le niveau de production et les cycles de vie des champs pétroliers. C’est avec plaisir que nous travaillerons avec le gouvernement et le personnel gabonais, ainsi que nos partenaires sur ce projet très prometteur», a expliqué David Roux.