Avec une production 10,5 millions de tonnes, le Gabon se positionne comme huitième producteur de pétrole en Afrique en 2017, selon un classement établi par organismes.org.

© REUTERS/Edgar Su

 

Spécialisé dans le financement et l’information économique, organismes.org vient de réaliser son classement des principaux pays producteurs de pétrole en Afrique. Basé sur la production 2017, le classement place le Gabon au huitième rang africain. En 2017, la production nationale de pétrole brut du Gabon s’est contractée de 8,5%, pour se situer à 10,5 millions de tonnes.

«Cette contreperformance est imputable au déclin naturel des champs matures, aux difficultés techniques rencontrées par certains opérateurs, à la grève du personnel et aux exigences de l’Opep pour réduire l’offre mondiale de pétrole», avait expliqué le ministère de l’Economie. Ce contrecoup est également imputable à la stratégie du laisser-faire adoptée par les opérateurs comme Shell et Total, dans l’attente de la finalisation des cessions d’actifs au profit d’Assala et Perenco. Celle-ci n’a eu lieu qu’en septembre 2017. Parallèlement, le repli de la production nationale a induit une baisse des exportations de 10,3%, à 9,44 millions de tonnes.

Prenant en compte 18 pays, le classement d’organismes.org est dominé par le Nigeria, avec une production pétrolière de plus de 2,037 millions de barils par jour. Il est suivi de l’Angola et l’Algérie, avec des productions respectives de 1,707 et 1,641 million de barils par jour. En queue de peloton, l’on retrouve le Niger avec une production journalière d’environ 11 000 barils. «Les autres pays qui ne figurent pas dans le classement des pays producteurs de pétrole en Afrique ont encore une production faible», a conclu organismes.org.