Le ministère des Pêches a lancé le 24 octobre à Libreville, une opération d’identification des pêcheurs et leur matériel. Prévue s’étendre dans l’ensemble des grandes zones de pêche du pays, cette opération prépare le lancement de la saison de pêche 2019.

Des pêcheurs au Centre d’appui à la pêche artisanale de Libreville (Capal). © Gabonreview

 

Dans le cadre de l’ouverture de la saison de pêche 2019, le gouvernement souhaite arrimer les opérateurs au respect des normes réglementaires régissant ce secteur d’activité. C’est dans ce cadre qu’une délégation du ministère des Pêches a entamé, le 24 octobre Libreville, une mission d’identification des pêcheurs et leur matériel.

«C’est une opération qui va s’étendre dans tout le pays. Nous commençons par Libreville, dans l’Estuaire, qui renferme le plus grand nombre de pêcheurs», a affirmé la ministre des Pêches. «Nous allons continuer dans les zones de l’Ogooué-Maritime, le Moyen-Ogooué et la Ngounié, avec les pêches continentales», a ajouté Clémence Loupdy Matiga.

Pour l’administration des pêches, cette opération est préalable à l’ouverture de la saison 2019. D’autant que le respect de la réglementation en vigueur permettrait aux pêcheurs de proposer du poisson à des prix accessibles. «En ce moment nous procédons au démarrage de la session de pêche 2019. Pour cela, il y a un certain nombre de données qui vont être déclarées», a affirmé la directrice de la Pêche industrielle.

Selon Pulchérie Maganga, ces démarches doivent se faire avant l’ouverture de la nouvelle saison de pêche. «Parce qu’il y a des administrations avec lesquelles nous travaillons, à l’instar de l’Agence gabonaise de sécurité alimentaire, la marine marchande, etc. L’administration des pêches qui est la tutelle de cette activité se doit d’être près des pêcheurs, mieux les organiser afin qu’ils soient prêts pour la saison de pêche», a-t-elle souligné.

S’ils ont dit coopérer dans le cadre de cette opération, les pêcheurs ont cependant exprimé leur déception quant au nouveau Code de pêche, qui tarde à être publié.