Axé sur le Projet EAF-Nansen, le programme de coopération entre le Gabon et l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et la culture (FAO) a été reconduit, le 10 août à Libreville.

© citizenpost.fr

 

Le programme de coopération entre le Gabon et l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et la culture (FAO) a été reconduit, le 10 août à Libreville. Le document y relatif a été signé entre le ministre de l’Economie forestière et le représentant du coordonnateur du bureau sous-régional de la FAO.

Relancé pour une durée de cinq ans, ce programme est axé sur le Projet EAF-Nansen «Renforcement de la base des connaissances pour la mise en œuvre d’une approche écosystémique des pêches maritimes dans les pays en développement». L’initiative vise à appuyer la mise en œuvre de l’approche écosystémique dans la gestion des pêches maritimes. Son objectif est de promouvoir une utilisation durable des ressources marines vivantes et de mieux protéger l’environnement marin.

Le Projet EAF-Nansen «continuera à promouvoir le modèle de gestion de l’approche écosystémique des pêches, tout en cherchant à élargir la portée de ses travaux de recherches scientifiques pour intégrer les autres travaux de recherche et les résultats des campagnes qui vont bien au-delà des pures problématiques de la pêche», a expliqué représentant du coordonnateur du bureau sous-régional de la FAO, relayé par le quotidien L’Union.

Selon Sagna Sankung, le programme s’appuiera également sur le nouveau navire de recherche océanographique Dr Fridtjof Nansen, qui travaille en étroite collaboration avec les pays en développement pour obtenir des informations pour la gestion de leur pêcherie.

Pour le ministre de l’Economie forestière, l’accord de programme avec le FAO devrait pouvoir s’imbriquer harmonieusement dans toutes les actions prises par le gouvernement dans le cadre de la gestion et des ressources halieutiques. «Mais aussi dans les orientations à donner à toute la chaîne anthropique ayant une incidence sur les milieux marins, fluviaux et lagunaires, avec comme corolaire la dégradation desdits milieux», a expliqué Estelle Ondo.

La mise en œuvre de ce programme impliquera une campagne régionale sur les ressources pélagiques et les écosystèmes transfrontaliers. Celle-ci se déroulera du 21 septembre au 17 décembre 2017.

Le Projet EAF-Nansen a débuté en décembre 2006, pour un démarrage effectif en 2008. D’une durée de 5 ans, il est exécuté par la FAO en étroite collaboration avec l’Institut de recherche marine (IMR) de Bergen (Norvège) et financé par l’Agence norvégienne de coopération pour le développement (Norad) à hauteur de 43,7 millions de dollars (environ 24,6 milliards de francs CFA).

Le programme de coopération entre le Gabon et l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et la culture (FAO) a été reconduit le 10 août à Libreville. Le document y relatif a été signé entre le ministre de l’Economie forestière et le représentant du coordonnateur du bureau sous-régional de la FAO.