Dénonçant des irrégularités lors des élections des membres du bureau politique de la Nyanga et de la Ngounié, organisées à la faveur des récents conseils provinciaux, le Parti démocratique gabonais (PDG) a rappelé ses militants au respect des valeurs démocratiques et décidé de la suspension de deux de ses cadres dans les provinces visées.

Scène du conseil provincial de la Nyanga. © D.R.

 

Le PDG est «un parti démocratique par définition», a tenu à rappeler le secrétaire général par intérim, le 1er novembre, dans une note adressée aux militants. Pour Eric Dodo Bouguendza, sans une véritable pratique de la démocratie au sein du parti, les objectifs de «régénération» et de «revitalisation» fixés ces derniers mois ne seront jamais atteints, pas plus que si «la base» n’est consultée pour le choix des différents responsables. Or, c’est bien le reproche que le numéro 2 du parti d’Ali Bongo a récemment fait aux cadres de la Ngounié et de la Nyanga, notamment aux secrétaires provinciaux Fidèle Pangou et Jean-Baptiste Mboumba Mboumba. Ils ont été suspendus à la suite des conseils provinciaux des 28 et 29 octobre.

Des cadres du PDG de la Ngounié (en haut) et de la Nyanga. © D.R.

«Les élections organisées lors du conseil provincial de la Ngounié ont été caractérisées par des irrégularités flagrantes, et surtout par la non prise en compte réelle de la base, devenue la colonne vertébrale de la bonne marche du Parti démocratique gabonais», a justifié le SG du PDG. «Cette base n’a pas participé, comme exigé par les très hautes instructions du distingué camarade président Ali Bongo Ondimba, au choix des membres du bureau politique et du conseil national», a ajouté Eric Dodo Bounguendza, dont le propos a été rendu public par Léandre Anoue Kiki, le porte-parole du PDG.

De même, conformément à l’article 154 des statuts du PDG, la suspension «jusqu’à nouvel ordre» des secrétaires provinciaux de la Ngounié et de la Nyanga tient du fait que les deux responsables n’ont pas «rempli efficacement et diligemment leurs missions de sensibilisation et d’explication des instructions du secrétariat exécutif du parti». Fidèle Pangou et Jean-Baptiste Mboumba Mboumba se seraient également rendus coupables d’absence d’objectivité et de neutralité lors des conseils provinciaux à Mouila et à Tchibanga.

Sans plus de précision sur la date retenue, le secrétaire général du PDG a annoncé la reprise des élections du conseil provincial de la Ngounié et de la Nyanga pour les prochains jours.