Jean-Fidèle Otandault a été élu presqu’à l’unanimité au poste de membre du bureau politique du Parti démocratique gabonais (PDG), dans le 2e arrondissement de la commune de Port-Gentil.

Jean-Fidèle Otandault, célébrant sa victoire avec les PDGistes du 2e arrondissement de Port-Gentil, le 18 novembre 2017. © Gabonreview

 

Nommé membre du bureau politique du PDG dans le 2e arrondissement de la commune de Port-Gentil, à la faveur du dernier congrès ordinaire du parti, c’est sans surprise que Jean-Fidèle Otandaut a été reconduit à ce poste, samedi 18 novembre, par ses «camarades» de la capitale économique. Unique candidat après le désistement du député PDG de la circonscription, Alain Patrick Makungu, l’actuel ministre d’Etat en charge du Budget et des Comptes publics a recueilli 463 voix sur 534 votants. Un plébiscite à la suite duquel il a dit prendre toute la mesure des attentes de la base. D’autant que pour lui, si «la légitimité politique émane de la base», tout militant porté à un poste de responsabilité au sein du parti doit «défendre avec force les idées et les valeurs auxquelles sa base croit. Il doit agir pour elle».

Moments du dépouillement à la mairie du 2e arrondissement de Port-Gentil, le 18 novembre 2017. © Gabonreview

«Cette élection interne nous a donné l’occasion d’écouter nos militants, qui sont également des compatriotes et qui estiment que nous autres, les politiques, vivons dans un monde à part. Loin de leurs réalités, loin de leurs préoccupations, très loin de leurs intérêts. Si parfois certains reproches peuvent être exagérés, nous devons avoir l’humilité de reconnaître que beaucoup de choses qui peuvent nous être reprochées sont vraies. Cessons de donner des leçons à nos compatriotes. Ecoutons plutôt les leçons de vie qu’ils nous prodiguent. C’est aussi cela que le distingué camarade attend de nous, pour l’aider à résoudre les problèmes de nos concitoyens», s’est adressé le nouvel élu aux militants et sympathisants du PDG.

Le membre du bureau politique du 2e arrondissement de Port-Gentil a, pour sa part, promis qu’il changera sa façon de faire de la politique, en s’intéressant davantage aux préoccupations de la base. «Comme le disait le Général de Gaulle, «il n’y a pas de politique qui vaille en dehors des réalités». Je veillerai donc à ce que mon action politique s’inscrive en fonction des réalités de mes compatriotes et camarades. Ce serait pour moi la meilleure façon de remercier et d’exprimer toute ma gratitude à ces hommes et femmes qui m’ont accordé leur confiance.»

Jean-Fidèle Otandault n’a pas manqué d’adresser, une nouvelle fois, «un message de rassemblement et d’espoir» aux PDGistes de sa circonscription électorale, tout en exhortant l’ensemble des nouveaux responsables élus à travers la commune et la province de l’Ogooué-Maritime à adopter le triptyque «efficacité, proximité, humilité», dans le cadre de leur mandat.